Des avions-espions US repérés au-dessus de la Corée du Sud et du Japon

CC BY-SA 2.0 / Rob Schleiffert / EP-3E VQ-1Un avion EP-3E (archive photo)
Un avion EP-3E (archive photo) - Sputnik France
Un avion de reconnaissance EP-3E de la Marine américaine a survolé la péninsule de Corée ce 1er janvier, selon le service Aircraft Spots qui informe des vols d’avions militaires sur Twitter.

Un avion Lockheed EP-3E de l’US Navy a réalisé mercredi 1er janvier une mission de reconnaissance au-dessus de la République de Corée, a annoncé le service Aircraft Spots sur Twitter.

​Immatriculé 157325 ayant pour nom de code TORA30, l’avion a effectué son vol à quelque 7,6 km d’altitude, note ce service consacré aux vols des avions militaires, sans préciser l’heure et le lieu précis de la mission de l’EP-3E.

La veille, un autre avion de reconnaissance, un RC-135S de l’armée de l’air américaine, avait survolé la partie sud du Japon.

​Les vols d’avions de reconnaissance américains près de la péninsule de Corée sont devenus plus fréquents depuis l’aggravation des relations entre les États-Unis et la Corée du Nord en novembre suite à plusieurs tirs de missiles organisés par Pyongyang.

Reprise des essais en Corée du Nord

Le 1er janvier, l’agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté que Kim Jong-un avait promis de présenter prochainement de nouvelles armes stratégiques avant de préciser que la Corée du Nord continuerait de développer des armes nucléaires si les États-Unis poursuivaient leur politique hostile à l’égard de Pyongyang.

Parade militaire en Corée du Nord - Sputnik France
La Corée du Nord révèle l’objectif de son nouveau «test crucial»
La Corée du Nord avait précédemment donné à Washington jusqu'à la fin de l'année pour changer d'approche et trouver un compromis aux négociations sur la dénucléarisation de la péninsule de Corée.

En décembre, la Corée du Nord avait annoncé avoir mené deux «tests cruciaux» à la base de lancement de satellite de Sohae, dans l'ouest du pays, sans fournir d’autres détails. Le chef d’état-major nord-coréen Pak Jong-chon a déclaré que Pyongyang utiliserait les résultats de ces essais pour faire face à la menace nucléaire émanant des États-Unis. Selon des experts cités par les médias, la Corée du Nord a testé des nouveaux moteurs qui pourraient équiper des missiles balistiques intercontinentaux ou des fusées spatiales.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала