La Syrie dénonce «l’agression américaine criminelle» qui a provoqué la mort de Soleimani

© Sputnik . Dmitry Vinogradov / Aller dans la banque de photosDamas
Damas - Sputnik France
Damas a condamné fermement «l’agression américaine criminelle» qui s’est soldée par la mort du général iranien Qassem Soleimani, a indiqué une source au sein du ministère des Affaires étrangères du pays à l’agence de presse Sana le 3 janvier.

Une source officielle au sein du ministère syrien des Affaires étrangères a commenté pour Sana la mort du général iranien Qassem Soleimani, émissaire de Téhéran pour les affaires irakiennes, tué dans un bombardement à Bagdad orchestré par les États-Unis.

Selon cette source, la Syrie a dénoncé dans les termes les plus vigoureux «l’agression américaine criminelle» qui a conduit au meurtre du général Soleimani.

Toujours d’après elle, l’attaque a constitué une «escalade dangereuse» de la situation dans la région.

Tué dans un bombardement américain

Téhéran - Sputnik France
La Défense iranienne promet à Washington une «vengeance dévastatrice» suite à la mort du général Soleimani
Les Gardiens de la révolution iraniens ont confirmé le 3 janvier la mort du général Qassem Soleimani dans un bombardement à Bagdad et l’ont attribuée à Washington. Le Pentagone a annoncé dans un communiqué que l’émissaire de Téhéran pour les affaires irakiennes avait été tué «sur ordre du Président».

Pour l’heure, le locataire de la Maison-Blanche n’a pas commenté cette déclaration. Il a toutefois publié un tweet avec un drapeau américain.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала