Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Le général Qassem Soleimani, commandant de l'unité spéciale Al-Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique - Sputnik France

En continu: le général iranien Soleimani tué dans un raid US, acte de «terrorisme international» selon Téhéran

S'abonner
Le Pentagone a confirmé jeudi soir avoir tué le général iranien Qassem Soleimani, mort dans un bombardement à Bagdad, sur ordre du Président américain. Le guide suprême de la Révolution islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré qu'une terrible vengeance attendait les «criminels» l’ayant assassiné.

Les Gardiens de la révolution iraniens ont confirmé vendredi la mort dans un bombardement à Bagdad du général Qassem Soleimani, émissaire de Téhéran pour les affaires irakiennes, et l'ont attribuée aux États-Unis. Sa mort a été également confirmée par le Pentagone.

«Sur ordre du Président, l'armée américaine a pris des mesures défensives décisives pour protéger le personnel américain à l'étranger en tuant Qassem Soleimani», a indiqué le ministère américain de la Défense dans un communiqué.

Le Président n'a pas immédiatement fait de commentaire mais il a tweeté un drapeau américain.

Graffitis sur les murs de l'ancienne ambassade US à Téhéran - Sputnik France
Ambassade de Bagdad: Trump menace de faire payer «le prix fort» à l'Iran
Le Pentagone a pris soin de souligner que le général Soleimani était le chef des opérations extérieures des Gardiens de la révolution, une organisation considérée comme «terroriste» par Washington depuis avril dernier.

Le général iranien présidait aux négociations pour former le futur gouvernement irakien.

«Le Général Soleimani préparait activement des plans pour attaquer des diplomates et des militaires américains en Irak et à travers la région», ajoute le communiqué, qui attribue au responsable iranien la mort de «centaines» de soldats américains et alliés.

«Il avait orchestré les attaques contre les bases de la coalition en Irak ces derniers mois - y compris l'attaque du 27 décembre - culminant avec la mort et les blessures d'autres Américains et du personnel irakien», ainsi que l'attaque de cette semaine contre l'ambassade des États-Unis à Bagdad, souligne le Pentagone.

«Cette frappe avait pour objectif de dissuader des plans d'attaques futures de la part de l'Iran», conclut le Pentagone. «Les États-Unis continueront à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger notre peuple et nos intérêts où qu'ils soient dans le monde.»

Le Congrès américain pas notifié avant le raid

Le chef démocrate de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants a déploré que Donald Trump n'ait pas notifié le Congrès américain du raid mené en Irak.

«Qassem Soleimani était le cerveau d'une immense violence, de la souffrance et de l'instabilité. Il avait le sang d'Américains sur ses mains et je ne vais pas pleurer sa mort», a écrit Eliot Engel dans un communiqué. «Mais beaucoup le considéreront comme un martyr et je suis profondément inquiet quant aux répercussions de la frappe de ce soir», a-t-il estimé.

Trois jours de deuil national en Iran

Le guide suprême iranien a décrété trois jours de deuil national dans le pays après la mort du général. L’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré qu'une terrible vengeance attendait les «criminels» ayant assassiné le général Qassem Soleimani, selon des propos rapportés vendredi par la télévision publique iranienne.

Sa mort relève d'une «escalade extrêmement dangereuse et imprudente», a prévenu vendredi sur Twitter le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

 

Moments forts
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
22:01 03.01.2020
Trump affirme avoir ordonné l'élimination du «terroriste numéro un»
Presidente dos EUA, Donald Trump, fala durante comício de campanha em Battle Creek, Michigan, EUA, 18 de dezembro de 2019 - Sputnik France
Trump: les cibles de nouvelles frappes déterminées en cas d’atteinte à la vie d'Américains
20:31 03.01.2020
Berlin est complice de Washington, selon la diplomatie iranienne

Téhéran juge l’Allemagne complice des actions unilatérales des États-Unis, a affirmé le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussavi. Précédemment, la porte-parole adjointe du gouvernement allemand Ulrike Demmer avait déclaré que le raid américain avait été une réaction à une série de provocations de la part de l’Iran.

20:27 03.01.2020
L'UE a exhorté «tous les acteurs impliqués à la retenue».
19:27 03.01.2020
La diplomatie iranienne dénonce un acte de «terrorisme international»

Le ministre iranien des Affaires étrangères a estimé que l’assassinat de Soleimani était un acte de «terrorisme international», une «escalade stupide, extrêmement dangereuse».

«Toutes les conséquences pèseront sur les États-Unis», a lancé Mohammad Javad Zarif lors d’un entretien avec Antonio Guterres, soulignant que l’attaque était un «acte terroriste».

L'Iran prendra des mesures au niveau international pour que les États-Unis payent pour le meurtre, a-t-il indiqué, cité par la télévision iranienne.

 

19:01 03.01.2020
L’envoi de 3.000 soldats américains supplémentaires au Proche-Orient aurait été approuvé
Des soldats de la 82e division aéroportée de l'Armée américaine - Sputnik France
Le Pentagone aurait approuvé l'envoi de 3.000 soldats supplémentaires au Moyen-Orient
18:23 03.01.2020
Royal Jordan et Gulf Air suspendent leurs vols vers Bagdad

Les compagnies aériennes jordanienne Royal Jordan et bahreïnienne Gulf Air ont suspendu leurs vols vers Bagdad au vu de l’instabilité sécuritaire qui y règne. Gulf Air a également suspendu ses vols à destination et au départ de la ville irakienne de Nadjaf.

18:20 03.01.2020
Lavrov à Pompeo: les actions d’un pays membre de l’Onu visant à éliminer un haut responsable d’un autre pays violent la loi internationale

«J’ai discuté avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov des actions défensives résolues de Donald Trump réalisées à Bagdad pour protéger les vies des Américains. J’ai tenu à souligner que la désescalade était l’objectif principal des États-Unis», a tweeté le secrétaire d'État américain.

Le chef de la diplomatie russe a de son côté fustigé le fait qu’un État membre des Nations unies agisse dans le but d’éliminer un haut responsable d’un autre pays, au mépris du droit international.

Sergueï Lavrov - Sputnik France
Lavrov évoque «une violation flagrante du droit international» après la mort de Soleimani
18:06 03.01.2020
Le Drian a discuté le sujet avec le secrétaire d'État américain

Dans un entretien téléphonique avec Mike Pompeo, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a appelé à «consacrer tous les efforts à éviter désormais une aggravation supplémentaire des tensions et de faciliter la désescalade pour préserver la stabilité de l’Irak et de la région dans son ensemble».

Le ministre français a en outre appelé l'Iran à éviter toute réaction à la mort du général Soleimani, qui conduirait à «une grave crise de prolifération nucléaire», selon un communiqué du ministère.

«La France appelle chacun à la retenue et l'Iran à éviter toute mesure susceptible d'aggraver l'instabilité régionale, ou de conduire à une grave crise de prolifération nucléaire. Les parties à l'accord de Vienne [sur le nucléaire iranien de 2015, ndlr] doivent en particulier rester étroitement coordonnées pour appeler l'Iran à revenir rapidement au plein respect de ses obligations nucléaires et à s'abstenir de toute nouvelle action contraire», a déclaré le ministre.

15:56 03.01.2020
Onu: une autre guerre dans le Golfe est inacceptable

Profondément inquiet de l'opération ayant mené à la mort du général iranien, le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a constaté que le monde «ne [pouvait] pas laisser éclater une autre guerre dans le golfe Persique.

15:48 03.01.2020
Le Président syrien réagit à la mort de Soleimani

Le peuple syrien n’oubliera pas le rôle du général Soleimani dans la lutte antiterroriste, a assuré Bachar el-Assad dans un télégramme de condoléances.

15:47 03.01.2020
Les Présidents russe et français se sont dits préoccupés par la mort de Qassem Soleimani.
Vladimir Poutine lors d'un entretien téléphonique - Sputnik France
Poutine et Macron discutent de la mort de Soleimani dans une frappe américaine
15:46 03.01.2020
Trump estime que le général Soleimani «aurait dû être éliminé il y a plusieurs années».
Donald Trump - Sputnik France
Trump s’explique sur la mort du général Soleimani qui «aurait dû être éliminé il y a plusieurs années»
14:19 03.01.2020
L’assassinat de Soleimani, «une grosse sottise de Trump»
Le général Soleimani  - Sputnik France
L’assassinat de Soleimani est «une déclaration de guerre contre l’Iran», selon un parlementaire iranien
14:18 03.01.2020
La Défense russe se prononce sur l'assassinat de Soleimani

Selon le ministère russe de la Défense, l’élimination imprudente du général iranien par les États-Unis fait monter d’un cran la tension au Moyen-Orient et nuit à la sécurité internationale.

Le siège du ministère russe de la Défense à Moscou - Sputnik France
La Défense russe énonce les risques engendrés par l'élimination du général Soleimani
14:08 03.01.2020
Une Troisième guerre mondiale dans le top des tendances sur Twitter en France

Suite à la mort du général iranien, l’utilisation du hashtag #WWIII, #worldwar3 et #wwIII a explosé sur Twitter.

«Ouvrir Twitter et voir une Troisième Guerre mondiale, les États-Unis et l'Iran, Daech*, Donald Trump dans les tendances, et nous ne sommes qu'au troisième jour de l’année», écrit un internaute.

*Organisation terroriste interdite en Russie

13:58 03.01.2020
Trump tweete après le raid américain

«L'Iran n'a jamais gagné une guerre mais n'a jamais perdu une négociation», a lancé le Président des États-Unis.

13:25 03.01.2020
UE: «le cycle de violence doit cesser» en Irak

«Le cycle de violence, de provocations et de représailles doit cesser» en Irak, a déclaré vendredi le président du Conseil européen, Charles Michel. «Une escalade doit être évitée à tout prix», a ajouté dans un tweet celui qui préside l'instance représentant les 28 États membres de l'UE.

13:08 03.01.2020
Netanyahou: les États-Unis avaient le «droit» de «se défendre»

Les États-Unis avaient le «droit» de «se défendre» en menant un raid contre le général iranien Qassem Soleimani, a commenté le Premier ministre israélien M.Netanyahou.

«Au même titre qu'Israël a le droit de se défendre, les États-Unis ont exactement le même droit. Qassem Soleimani est responsable de la mort de citoyens américains et d'autres innocents et planifiait de nouvelles attaques», a affirmé M. Netanyahu dans une déclaration transmise par ses services. Le Président Trump a agi avec rapidité, force et sans hésitation», a-t-il ajouté.

12:32 03.01.2020
Netanyahou interrompt son voyage en Grèce

Le Premier ministre israélien a été contraint d'interrompre sa visite officielle en Grèce après la mort du général Soleimani. Une réunion d’urgence aurait été convoquée au ministère israélien de la Défense.

Benjamin Netanyahou - Sputnik France
Tumulte en Israël après la mort du général Soleimani, Netanyahou interrompt son voyage en Grèce
12:25 03.01.2020
Des Iraniens manifestent à Téhéran après la mort du général Soleimani

Plusieurs milliers d’Iraniens sont descendus dans les rues suite à la mort du général Soleimani.

12:08 03.01.2020
Réaction du ministère russe des Affaires étrangères

«Outre une escalade des tensions dans la région, qui frappera certainement des millions de gens, ceci ne mènera [à rien, ndlr ]», a écrit la porte-parole de la diplomatie russe ce 3 janvier sur sa page Facebook.

Le ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France
Mort de Soleimani: la diplomatie russe met en garde contre une «escalade des tensions»
12:06 03.01.2020
Londres appelle à la désescalade

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a appelé «toutes les parties à la désescalade».

«Nous avons toujours reconnu la menace agressive posée par la force iranienne Qods dirigée par Qassem Soleimani. Après sa mort, nous exhortons toutes les parties à la désescalade. Un autre conflit n'est aucunement dans notre intérêt», a-t-il déclaré dans un communiqué.

12:05 03.01.2020
L'Iran déploie des chasseurs à ses frontières

L’armée de la République islamique a déployé des avions de chasse F-14 aux frontières du pays sur fond de tensions.

An IRIAF F-14 Tomcat landing at Mehrabad, Iran. - Sputnik France
L’Iran déploie des F-14 à ses frontières, selon la TV publique
11:57 03.01.2020
L'Iran nomme un nouveau chef de la force Al-Qods

Le guide suprême iranien a nommé Esmaïl Qaani au poste du défunt Soleimani.

«Après le martyre du glorieux général Qassem Soleimani, je nomme le brigadier général Esmaïl Qaani commandant de la force Al-Qods des Gardiens de la Révolution», a déclaré l'ayatollah Ali Khamenei dans un communiqué publié sur son site officiel.

11:50 03.01.2020
Washington a réagi à des provocations de l'Iran, estime Berlin

La frappe américaine était une réaction à une série de provocations militaires de la part de l'Iran, a estimé la porte-parole du gouvernement allemand.

«Cette action américaine était une réaction à une série de provocations militaires dont l'Iran est responsable», a déclaré Ulrike Demmer lors d'une conférence de presse à Berlin.

11:38 03.01.2020
Washington demande aux Américains de quitter l'Irak «immédiatement»

L’ambassade américaine à Bagdad appelle les Américains en Irak à partir «par avion tant que cela est possible», alors que le raid a eu lieu dans l’enceinte même de l’aéroport de Bagdad.

11:29 03.01.2020
Pékin appelle au «calme et à la retenue»

La Chine a fait part vendredi de sa «préoccupation» et a appelé au «calme» après le raid américain.

«Nous demandons instamment à toutes les parties concernées, en particulier aux États-Unis, de garder leur calme et de faire preuve de retenue afin d'éviter une nouvelle escalade des tensions», a indiqué devant la presse le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang.

11:25 03.01.2020
L'ambassade de France avertit ses ressortissants en Iran

La mission diplomatique française en Iran a conseillé à ses ressortissants de se tenir à l'écart de tout rassemblement dans le pays, d'adopter un comportement «prudent et discret» et de s’abstenir de prendre des photographies dans l’espace public.

Graffiti anti-USA à Téhéran - Sputnik France
Mort de Soleimani: la France appelle ses ressortissants à la prudence en Iran
11:23 03.01.2020
La secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères commente la situation

La secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères a réagi au micro de RTL à la mort du général Soleimani.

«C'est la suite d'une escalade qui dure depuis des mois. Il se passe ce que l'on craignait: un rapport de forces qui s’accroît entre les États-Unis et l'Iran», a-t-elle déclaré. Elle a rappelé que «tous les efforts qu'Emmanuel Macron et la France mènent sur tous les terrains dans toutes les régions du monde servent à s'assurer que nous créons les conditions d'une paix et d'une stabilité.»

«On se réveille dans un monde plus dangereux, l'escalade militaire est dangereuse partout et sur tous les terrains», a-t-elle conclu.

11:22 03.01.2020
Pompeo diffuse une vidéo d'Irakiens en train de danser après la mort du général iranien

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a publié vendredi sur Twitter une vidéo montrant ce qu'il présente comme des Irakiens «dansant dans la rue» pour célébrer la mort de Soleimani.

Bagdad - Sputnik France
Pompeo publie une vidéo d'Irakiens «dansant dans la rue» après la mort de Soleimani
11:16 03.01.2020
Images des conséquences de la frappe américaine

La radio publique israélienne a mis en ligne sur Twitter une vidéo du lieu où aurait été tué le général Soleimani.

El general Qasem Soleimani, comandante de la Fuerza Quds iraní - Sputnik France
Une vidéo montrant le lieu présumé de l'assassinat de Qassem Soleimani mise en ligne
11:16 03.01.2020
Le pétrole bondit de plus de 4%

Les cours du pétrole ont bondi de plus de 4%, vendredi en Asie, après l'annonce de la mort à Bagdad du général iranien Qassem Soleimani dans un raid attribué par les pro-Iran aux États-Unis.

Le baril de «light sweet crude» (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en février, a pris 4,3% à 63,84 dollars, dans les échanges électroniques. Le Brent, référence européenne, pour mars, a gagné 4,4% à 69,16 dollars.

11:16 03.01.2020
Réactions aux États-Unis

Cette frappe contre une personnalité importante d'un pays auquel les États-Unis n'ont pas formellement déclaré la guerre a été diversement accueillie à Washington.

«Il n'a eu que ce qu'il méritait», a tweeté le sénateur républicain Tom Cotton.

«Soleimani était un ennemi des États-Unis, la question n'est pas là», a noté le sénateur démocrate Chris Murphy dans un tweet. «La question est celle-ci: est-ce que l'Amérique a assassiné, sans autorisation du Congrès, la deuxième personnalité d'Iran, provoquant consciemment une guerre régionale massive?».

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала