Juan Guaido destitué de la présidence de l’Assemblée nationale vénézuélienne, selon les médias locaux

© Sputnik . Mikhail Alaeddin / Aller dans la banque de photosПрохожие на улице Каракаса
Прохожие на улице Каракаса - Sputnik France
Le Parlement vénézuélien a privé Guaido de son poste de président de l'Assemblée nationale, siège auquel le député éligible et d'opposition rival de Juan Guaido, Luis Parra, a été élu pour le remplacer, font savoir les médias locaux.

Les députés de l'Assemblée nationale de Venezuela ont voté en faveur de la nomination d'une nouvelle direction, a déclaré la chaîne teleSUR. Selon les informations de cette dernière, le président de l’Assemblée, Juan Guaido, qui s'était proclamé Président par intérim du pays il y a un an, sera remplacé par le député éligible et d'opposition Luis Parra, son rival. Le nouveau mandat aura une durée de deux ans, pour la période parlementaire 2020-2021.

Les sortants, y compris Guaido, n'ont pas participé à la séance ni au vote.

De son côté, la chaîne de télévision Noticias RPTV a déclaré qu’au moment du vote, les députés n'avaient pas obtenu le quorum nécessaire pour élire leur nouvelle direction.

«Le député Luis Parra est le nouveau président de l'Assemblée nationale du Venezuela», a déclaré la chaîne de télévision teleSUR sur son compte Twitter.

Une bagarre a eu lieu dans la salle de session, relate la chaîne.

Pour sa part, Washington a estimé qu'il s'agissait d'une tentative «désespérée» entreprise par le Président vénézuélien Nicolas Maduro d'empêcher l'opposant Juan Guaido d'être réélu.

La situation au Venezuela

Le 21 janvier 2019, des manifestations d’opposants au Président Nicolas Maduro ont débuté dans la République bolivarienne, après qu’il a prêté serment à la suite de sa réélection. Profitant de la situation, le chef de l’Assemblée nationale contrôlée par l’opposition, Juan Guaido, s’est alors unilatéralement proclamé Président par intérim.

Plusieurs pays, avant tout les États-Unis, l’ont reconnu comme tel. Mais certains autres, comme la Russie, la Chine et la Turquie, ont soutenu Maduro en tant que Président légitime.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала