Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Livreur mort après son interpellation à Paris: ouverture d'une information judiciaire pour «homicide involontaire»

© AFP 2021 DENIS CHARLETPolice nationale
Police nationale - Sputnik France
S'abonner
Une information judiciaire a été ouverte pour «homicide involontaire» suite à la mort d’un livreur intervenue après son interpellation quai Branly à Paris. L’autopsie a en effet révélé qu’il avait été victime d’une asphyxie «avec fracture du larynx».

Cédric Chouviat, le livreur en scooter mort dimanche après un contrôle de la route à Paris, a été victime d'une asphyxie «avec fracture du larynx», à l'origine d'un malaise cardiaque lors de son arrestation, informe l’AFP, se référant aux premiers éléments de l'autopsie communiqués mardi par le parquet de Paris.

«Les premiers éléments communiqués au parquet par les médecins légistes "font" état d'une "manifestation asphyxique avec une fracture du larynx"», affirme le parquet, qui note que les experts relèvent aussi «un état antérieur cardiovasculaire» chez ce père de famille de 42 ans.

D'autres investigations médicolégales sont prévues, ajoute le procureur Rémy Heitz, qui annonce avoir ouvert une information judiciaire pour «homicide involontaire» afin de faire la lumière sur cette interpellation, survenue vendredi aux abords de la tour Eiffel.

IGPN - Sputnik France
Paris: un livreur à scooter décède après son interpellation, la Police des polices saisie
Transporté dans un état critique à l'hôpital, Cédric Chouviat est mort dimanche à 3h30 du matin, selon le parquet.

«L'autopsie confirme ce que la famille et leurs avocats disent depuis samedi, c'est-à-dire une asphyxie», a réagi Me Arié Alimi auprès de l'AFP. «On découvre en plus une fracture qui est probablement due à une strangulation [...] c'est une mort atroce et extrêmement violente», a-t-il ajouté.

Lors d'une conférence de presse mardi matin, les avocats de la famille ont dénoncé une «bavure policière» et diffusé des vidéos recueillies après un appel à témoignages.

Les images montrent Cédric Chouviat, casque sur la tête et tournant nerveusement autour des policiers en les filmant. Il apparaît ensuite à plat ventre, toujours casqué, se débattant sous le poids de trois policiers, puis inerte.

Les vidéos ne montrent pas sa chute mais «deux témoins indiquent qu'il a subi une clé d'étranglement», avait déclaré Me Alimi.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала