Le NYT diffuse une vidéo montrant le Boeing ukrainien qui serait frappé par un missile iranien

© REUTERS / IRAN PRESSUn fragment du Boeing ukrainien
Un fragment du Boeing ukrainien - Sputnik Afrique
Le New York Times affirme avoir obtenu et authentifié une vidéo montrant un missile iranien toucher l’avion ukrainien qui s’est écrasé le 8 janvier près de l’aéroport de Téhéran.

Une séquence filmée par un témoin et authentifiée par le New York Times a été diffusée le 9 janvier. Dans celle-ci, comme l’affirme le quotidien américain, un missile iranien frappe le Boeing 737.

​Pourtant, selon le New York Times et comme le montre la vidéo, l’appareil continue de voler après l’explosion et se dirige vers l’aéroport. À en juger par d’autres séquences, l’appareil, en flammes, se crashe ensuite rapidement.

​Avant de publier cela, le média a examiné l’heure, la géolocalisation, et a comparé les bâtiments aux alentours avec des images satellites.

Crash de l’avion ukrainien

Un Boeing 737-800 de la compagnie Ukraine International Airlines (UIA), reliant Téhéran à Kiev le 8 janvier, s’est crashé sur le territoire iranien peu de temps après son décollage de l'aéroport Imam-Khomeini. 167 passagers, dont 63 Canadiens, ainsi que neuf membres d'équipage ont perdu la vie, selon le bilan officiel.

Crash du Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines en Iran - Sputnik Afrique
Trump dit avoir des suspicions concernant le crash du Boeing ukrainien en Iran
Le 9 janvier, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a annoncé que l’appareil avait été abattu par un missile iranien de façon accidentelle.

Le chef de l’Organisation de l’aviation civile d’Iran, Ali Abedzadeh, a pour sa part indiqué que l’aéronef n’avait pas pu être abattu étant donné que plusieurs autres appareils «iraniens et étrangers» volaient alors à la même altitude. Téhéran a également proposé au Canada de «partager» ses informations avec la commission d'enquête iranienne.

Le 10 janvier, Jean-Yves Le Drian a indiqué au micro de RTL que la France était prête à apporter son «expertise» quant au crash du Boeing.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала