Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un hypermarché de Montpellier affiche par erreur des écrans plats à 30 euros et se retrouve pris d’assaut

S'abonner
Au Géant Casino de Montpellier, le prix des écrans plats de 55 pouces était affiché par erreur à 30 euros au lieu de 439. La direction a évoqué un bug informatique mais les clients ont refusé de partir sans leur téléviseur. Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour évacuer l’hypermarché.

Une scène digne d’un Black Friday s’est déroulée mercredi 8 janvier au Géant Casino du centre commercial Odysseum à Montpellier. Des clients se sont en effet rués sur des écrans plats Philips de 55 pouces (140 cm) dont le prix affiché était de 30,99 euros au lieu de 439,99 euros, soit une somme excessivement basse même en période de soldes. Le rayon hi-fi de l’hypermarché s’est rapidement retrouvé pris d’assaut.

Certaines personnes emportaient parfois plusieurs téléviseurs dans leur caddie, précise Midi Libre. Il s’agissait en fait d’une erreur d’étiquetage, et la direction a rapidement demandé à ses employés de ne pas valider ce prix en caisse. Plusieurs clients ont alors évoqué la loi de protection du consommateur.

En effet, comme le précise l’article L211 du Code de la consommation, «les clauses des contrats s’interprètent en cas de doute dans le sens le plus favorable au consommateur». Mais en cas de prix anormalement bas, «le consommateur est considéré comme étant normalement avisé et ne peut donc prétendre considérer que c'est la valeur réelle du produit», a précisé à France 3 Occitanie Michèle Bernarda, de l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers.

«Si nous avions vendu avec l'erreur de prix, nous aurions vendu à perte. Or une circulaire de 1988 interdit cela sous peine d'être poursuivi juridiquement pour concurrence déloyale», s’est défendue Hélène Jadot, du service communication de Géant Casino.
Супермаркет - Sputnik France
Il reste exprès dans un hypermarché pour boire et manger toute la nuit

La situation dégénère et la police intervient

Les caisses de l’hypermarché se sont alors retrouvées bloquées entre plusieurs dizaines de clients qui refusaient de partir sans payer leur téléviseur au prix affiché de 30 euros et des caissiers qui avaient ordre de ne les faire passer qu’à leur valeur réelle.

Le service de sécurité de l’enseigne n’étant plus en mesure de contenir les clients en colère, la police nationale est intervenue pour les évacuer. Alors que le magasin était censé fermer à 21h30, il n’a baissé ses stores qu’aux alentours d’une heure du matin, d’après Midi Libre. Aucun client n’a pu repartir avec son téléviseur à ce prix défiant toute concurrence.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала