La Russie est «un concurrent assez intraitable, parfois ingénieux» mais pas un ennemi, selon un responsable US

© Sputnik . Sergueï Gouneev / Aller dans la banque de photosРабочий визит президента РФ В. Путина в Турецкую Республику
Рабочий визит президента РФ В. Путина в Турецкую Республику - Sputnik France
Les États-Unis considèrent la Russie comme un concurrent et non comme un ennemi ou une menace, a annoncé le sous-secrétaire d’État américain aux affaires politiques David Hale.

La Russie, avec qui les États-Unis communiquent sur toute une série d’enjeux, est plutôt leur concurrent que leur ennemi, estime le sous-secrétaire d’État américain aux affaires politiques David Hale, qui a accordé une interview à la Radio nationale bulgare.

«Je dirais que la Russie est un concurrent, assez intraitable, parfois ingénieux, mais quand même un concurrent. M.Trump a plusieurs fois laissé entendre que nous nous prononçons pour de bonnes relations avec la Russie et la porte du dialogue est ouverte», a-t-il répondu à la question de savoir si la Russie était un ennemi ou une menace pour les États-Unis.

Le diplomate a signalé que les États-Unis et la Russie avaient des canaux de communications sur nombre de problèmes, notamment l’Ukraine, la Syrie, la Corée du Nord, le contrôle des armements, ainsi que le Moyen-Orient et les relations bilatérales.

L’interview à la radio bulgare a été accordée au lendemain du lancement à Istanbul du gazoduc Turkish Stream.

M.Hale a confirmé que les États-Unis s’opposaient à ce projet, estimant qu’il renforçait l’influence politique russe en Europe.

Sanctions américaines

Nord Stream 2 - Sputnik France
L’inutilité des sanctions américaines contre le Nord Stream 2 expliquée par Forbes
Le gazoduc Turkish Stream relie la Russie à la partie européenne de la Turquie et à la frontière grecque par le fond de la mer Noire avec deux conduites d'une capacité de 15,75 milliards de mètres cubes chacune. L’une est destinée à transporter l'or bleu en Turquie et l'autre devrait alimenter l'Europe du Sud et du Sud-Est.

Le budget Défense des États-Unis pour l’année fiscale 2020, signé le 20 décembre par Donald Trump, prévoit entre autres des sanctions contre les entreprises liées à la construction des gazoducs Nord Stream 2 et Turkish Stream.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала