Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Plusieurs roquettes tombées près d'une base irakienne qui abrite des soldats US

© AP Photo / Jim MacmillanDes soldats militaires en Irak
Des soldats militaires en Irak - Sputnik France
S'abonner
La base irakienne de Balad, qui abrite des forces américaines, a été visée par cinq tirs de roquettes, quatre soldats irakiens ont été blessés, a appris Sputnik d'une source militaire en Irak.

Cinq roquettes sont tombées dimanche 12 janvier sur le territoire de la base militaire de Balad (dans le nord de l'Irak), où sont affectées des unités américaines, a annoncé à Sputnik un représentant de l'armée irakienne.

Quatre soldats irakiens dont deux officiers ont été blessés, a précisé la source.

«Personne n'a été blessé parmi les membres du personnel de la coalition», a déclaré à Sputnik un représentant du Centcom américain.

Militaires US en Irak - Sputnik France
Des clichés montrent les dommages infligés à une base militaire US après les frappes iraniennes
L'agence de presse Reuters, qui s'appuie sur des sources militaires, a initialement parlé de sept obus de mortier qui avaient blessé quatre militaires irakiens à la base de Balad. Dans le même temps, l’agence France-Presse (AFP) parle de huit roquettes, se référant aussi à l’armée du pays.

Le 9 janvier, cette base, située à 80 km au nord de Bagdad, a déjà été la cible de tirs de roquettes, selon les médias. Presque tous les effectifs américains l’ont déjà quitté

«Il n'y a plus qu'une quinzaine de soldats américains et un seul avion à Balad», affirme l'AFP.

Escalade entre les États-Unis et l'Iran

La situation s'est aggravée au Moyen-Orient après l'opération spéciale menée par le Pentagone près de l'aéroport international de Bagdad dans la nuit du 2 au 3 janvier. La cible, le commandant de la Force iranienne Al-Qods, Qassem Soleimani, a été tué.

Téhéran a alors riposté en frappant deux sites militaires irakiens utilisés par les soldats américains -la base d'Aïn Al-Assad et l'aéroport d'Erbil.

Les attaques aux mortiers et roquettes contre les bases hébergeant des forces américaines en Irak se sont multipliées.

Le 5 janvier, le parlement irakien a décidé de mettre fin à la présence des troupes étrangères dans le pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала