Un trio fait sauter une chambre d’hôtel près de Toulouse en tentant de produire de l’huile de cannabis

C’est en tentant de produire de l’huile de cannabis que des apprentis chimistes ont fait sauter une chambre d’hôtel à proximité de Toulouse, a révélé Actu Toulouse deux jours après l’explosion. Les jeunes ont été brûlés au second degré.

Actu Toulouse a dévoilé ce qui avait déclenché la forte détonation survenue le 12 janvier dans un hôtel près de Toulouse. Un trio d’apprentis chimistes a décidé de produire de l’huile de cannabis et a loué pour cela une chambre d’hôtel à Saint-Lys.

Saisie de plus d'une tonne et demi de cannabis par la gendarmerie nationale algérienne à Naâma  - Sputnik Afrique
Près de 3 tonnes de cannabis saisies par l’Algérie à la frontière avec le Maroc en moins de 2 semaines – photos

Âgés de 20 à 23 ans, ils se sont basés sur de simples tutos dénichés sur Internet pour trouver la recette. Ils étaient en train de préparer la mixture sur une plaque électrique dans leur chambre lorsque la détonation a retenti.

La production de cette drogue nécessite du butane liquide. Il faudrait ainsi la préparer dans un espace bien aéré. Comme le précise le média, c’est visiblement cette négligence qui a provoqué de telles conséquences dévastatrices.

«C’était un souffle qui a pulvérisé le double-vitrage des fenêtres de la chambre. Les trois hommes souffrent de brûlures au second degré, notamment au visage. Mais paradoxalement, ils s’en tirent plutôt bien», a fait savoir auprès d’Actu Toulouse une source proche de l’enquête.

On ignorait auparavant les détails précis de cet accident. 

Bien que la détonation ait été assez puissante pour que les vitres de la chambre volent en éclats, les autres chambres n’ont pas été touchées, selon France Bleu Occitanie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала