Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine est «une figure politique forte» pour tous «sauf quelques imbéciles», déclare le Président tchèque

© Sputnik . Alexeï Vitvitski / Aller dans la banque de photosMilos Zeman
Milos Zeman - Sputnik France
S'abonner
Le Président Zeman a fait grand cas de la force politique de Vladimir Poutine lors d’une émission à la radio tchèque Frekvence 1, avant de faire quelques suppositions sur l’avenir du Président russe en exercice.

Seuls les «imbéciles» ne comprennent pas que Vladimir Poutine est un homme politique fort, a déclaré dimanche 19 janvier le Président tchèque Milos Zeman sur les ondes de la radio Frekvence 1.

«Vladimir Poutine est sans aucun doute une figure politique forte, personne ne le nie, à l'exception de quelques imbéciles», a indiqué M.Zeman.

Selon lui, ce n'est pas un hasard si la chancelière allemande Angela Merkel est venue à Moscou 15 fois pour rencontrer M.Poutine.

Trois scénarios possibles pour Poutine après 2024

M.Zeman a en outre fait des suppositions concernant l’évolution du système politique russe et les actions de Vladimir Poutine après l’expiration de son mandat présidentiel en 2024. Selon lui, il existe trois options, s’il souhaite conserver un poste de dirigeant.

Grande conférence de presse de Vladimir Poutine - Sputnik France
Journaliste tchèque: «les gens voient en Poutine un homme tout-puissant»
La première consiste à procéder de nouveau à un échange de fonction et d’ainsi redevenir Premier ministre, cédant sa place, comme cela s’est fait entre 2008 et 2012, à Dmitri Medvedev, estime le Président tchèque.

Une autre option, «un peu sauvage» selon M.Zeman, est de se placer à la tête de l’Union Russie-Biélorussie, «mais il semble que le Président biélorusse Loukachenko ne le voie pas d’un bon œil».

«La troisième option consiste à créer un conseil d'État dont M.Poutine pourrait devenir Président», a conclu M.Zeman.

En vertu des lois électorales russes, Vladimir Poutine ne pourra pas participer à la prochaine élection présidentielle russe, initialement programmée pour le 17 mars 2024, car il occupe cette fonction pour la deuxième fois consécutive.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала