Le virus chinois décelé à Macao, le bilan s'est encore alourdi en Chine

La région semi-autonome chinoise de Macao a fait ce 22 janvier état d'un premier cas du coronavirus apparu dans le pays. Le bilan s'est encore alourdi en Chine, où les autorités ont fait état de neuf morts et averti que le virus pourrait «muter» et se propager plus facilement.

Ce 22 janvier, les autorités macanaises ont annoncé un premier cas confirmé du virus, décelé chez une femme d'affaires de 52 ans qui était arrivée dimanche en train en provenance de la ville voisine de Zhuhai.

«Une série de tests ont montré qu'elle était positive au coronavirus et qu'elle présentait des symptômes de pneumonie», a déclaré aux journalistes le chef du département macanais de la Santé, Lei Chin-lon.

Cette dame était descendue au New Orient Landmark Hotel avec deux amis qui sont sous surveillance médicale depuis son hospitalisation mardi.

Un médecin - Sputnik France
États-Unis: premier cas avéré du dangereux coronavirus qui a frappé la Chine
La secrétaire macanaise aux Affaires sociales et à la Culture, Ao Ieong Iu, a indiqué que les employés de tous les casinos devraient porter des masques, tandis que toutes les personnes entrant dans la ville en provenance de Chine continentale auraient un questionnaire médical à remplir.

Seule zone en Chine où les jeux d'argent sont autorisés, l'ex-colonie portugaise attire chaque année des millions de touristes de Chine continentale. Et avec le début dans quelques jours des vacances du Nouvel an lunaire, la ville située de l'estuaire de la Rivière des Perles se prépare à un afflux de visiteurs.

 «Nous n'interdisons pas aux groupes de touristes de Wuhan de venir, mais nous ne les encourageons pas non plus», a-t-elle dit. «Nous demandons à toutes les agences de voyage de nous signaler les groupes arrivant de Wuhan».

Risque de mutation

Virus - Sputnik France
Comment les pays du monde s’apprêtent à affronter le virus mortel venu de Chine
Le bilan du nouveau coronavirus s'est encore alourdi mercredi en Chine, où les autorités ont fait état de neuf morts et averti que le virus pourrait «muter» et se propager plus facilement.

Ce virus, qui se transmet par les voies respiratoires, «pourrait muter et se propager plus facilement», a averti lors d'une conférence de presse le vice-ministre de la commission nationale de la Santé, Li Bin.

Il a précisé que le virus avait été diagnostiqué auprès de 440 patients, alourdissant un précédent décompte d'environ 300 cas.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала