Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Forbes nomme le maillon faible de l’US Navy en cas de guerre

S'abonner
Les États-Unis risquent d’essuyer une défaite lors d’un éventuel conflit militaire en Eurasie en raison de l’état pitoyable de leurs navires de transport, estime le magazine Forbes.

Les 65 rouliers de l’US Navy sont vétustes et seuls 40% d’entre eux sont prêts à accomplir des missions, ce qui pourrait conduire à une défaite des États-Unis si une guerre commence en Eurasie, estime Forbes.

«Les États-Unis pourraient perdre une guerre en Eurasie par faute de transport maritime en temps opportun […]. Certains navires sont si vieux qu'il devient difficile de trouver des marins certifiés pour faire fonctionner leurs systèmes de propulsion à vapeur. Un récent exercice a révélé que seuls deux navires de transport sur cinq étaient prêts à prendre la mer et à accomplir l'ensemble des missions requises», affirme Forbes.

Défi logistique d’une guerre à l’autre bout du monde

Dans le même temps, le magazine rappelle que les opérations militaires actuellement du Pentagone se déroulent loin des côtes américaines. Cela implique le transfert d’effectifs, de matériels et d’équipements sur des milliers de kilomètres, alors que «les ennemis de l'Amérique combattent généralement près de chez eux», selon Forbes.

Un F/A-18 lors de son atterrissage - Sputnik France
Les pilotes de la Marine US n’auraient pas les compétences nécessaires face aux Russes, selon le National Interest
Comme la plupart des armes et équipements sont trop lourds pour être transportés par avion, près de 90% de ces livraisons doivent donc être effectuées par la mer.

Le commandement des Navy SEALs, forces spéciales de la Marine, essaie de remédier à la situation en maintenant une quinzaine de navires chargés d’équipements près des zones de guerre probables. En cas de conflit, la Marine pourrait aussi exploiter des cargos civils, mais cela ne permettra pas de réapprovisionner vite les troupes si une guerre éclate, note le magazine.

Les adversaires potentiels au courant du problème de l’US Navy?

Selon Forbes, les «ennemis de l’Amérique» connaissent bien ce point faible de la Marine des États-Unis:

«La Russie a récemment commencé à organiser des exercices de sous-marins dans l’Atlantique ce qui permet de supposer qu’en cas de conflit entre l’est et l’ouest, tous les rouliers ne pourront pas atteindre leurs destinations

Le magazine appelle le Congrès à lancer la modernisation des rouliers destinés aux missions militaires et à acheter de nouveaux navires, sinon les États-Unis ne seront pas prêts pour les «situations d’urgence qui se créeront inévitablement à l’étranger ces prochaines années».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала