«Il y a un furet qui est dans l’arbre»: vidéo amusante des pompiers qui veulent en finir avec les appels abusifs

Pour arrêter les appels abusifs dont est submergée la plate-forme de secours, les pompiers de Paris ont concocté une vidéo amusante destinée à informer le public de l’absurdité de certaines demandes.

Les soldats du feu de Paris ont lancé un «appel à toutes les unités» et en particulier aux Franciliens en vue de mettre un terme aux appels abusifs qu’ils reçoivent régulièrement au 18 (ou 112, le numéro européen), la plate-forme de secours.

Une vidéo hilarante qui montre les appels reçus les plus étranges a été préparée par les vidéastes du service image de la Brigades de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) et diffusée ensuite sur Facebook.

«Vous allez me prendre pour une folle, mais j'ai aperçu dans mon salon une araignée grosse comme le pouce d'un homme!», «On fait un déménagement. Le canapé est coincé dans le virage de l'escalier.», «Je me suis abîmé la cheville en mode méga bad», «Il y a un furet qui est dans l’arbre», telles sont les demandes auxquelles les pompiers font face.

«Le tragique côtoie le ridicule»

Interrogé par Le Parisien, Tanguy, 31 ans, caporal à la BSPP depuis 12 ans et affecté à la plate-forme depuis 4 ans, souligne: «Au 18, le tragique côtoie le ridicule.»

«Un appel abusif, c'est du temps de perdu. C'est du temps qu'on nous prend au détriment d'une vraie urgence, ce sont nos lignes qui sont mobilisées. Nous sommes appelés sur des requêtes qui n'ont aucune légitimité par des gens qui n'ont aucune jugeote», ajoute Tanguy.

En 2019, les pompiers ont reçu au total deux millions d'appels. Ils ont effectué 507.000 interventions, dont 100.000 s’avéraient abusives.

La plate-forme est ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours dans l'année.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала