Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’hebdomadaire le plus lu d’Allemagne attribue la libération d’Auschwitz aux USA

© Sputnik . Valeri Melnikov / Aller dans la banque de photosLa porte d'entrée du camp de concentration d'Auschwitz
La porte d'entrée du camp de concentration d'Auschwitz   - Sputnik France
S'abonner
Le magazine Spiegel a attribué, dans un tweet, la libération du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz, il y a 75 ans, aux soldats américains. L’erreur ayant été vite repérée par les lecteurs, le média a corrigé sa publication qui souligne désormais le rôle de l’Armée rouge.

«Il y a 75 ans, il [Auschwitz] a été libéré par l'armée américaine», a écrit dans un tweet le magazine allemand Spiegel le 23 janvier.

Certains lecteurs allemands ont tout de suite remarqué la faute et l’ont commenté, capture d’écran à l’appui. «Quand un média allemand de premier plan prouve involontairement que nous avons besoin de beaucoup plus, et non pas moins, de leçons d'histoire», a écrit l’un d’eux.

​L’hebdomadaire le plus lu d’Allemagne a rapidement présenté ses excuses, qualifiant cette erreur d’«extrêmement embarrassante» et jugeant que la capture d'écran qui circule sur les réseaux sociaux était une «punition juste».

​​​Le texte réaffirme désormais que le célèbre camp de concentration a été libéré par l’Armée rouge.

​Les prisonniers du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau en Pologne ont été libérés le 27 janvier 1945 par les troupes soviétiques. Entre 1941 et 1945, près de 1,4 million de personnes y ont été massacrés.

Macron rend hommage au rôle de l’URSS

Prononçant un discours au mémorial de la Shoah à Paris à l’occasion du 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz, Emmanuel Macron a évoqué le rôle des troupes soviétiques. «Lorsque le 27 janvier 1945 les soldats de la brave Armée rouge découvrirent une plaine de Pologne battue par les vents, hérissée de barrages de barbelés d’où s’échappaient des râles d’agonie de 7.000 spectres, ces soldats… ne savaient pas encore qu’ils venaient de pénétrer avec la plus grande force dans ce qui était le plus grand charnier de l’Histoire, qu’ils marchaient sur les cendres d’un million cent mille morts», a-t-il indiqué.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала