Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un quatrième cas du nouveau virus chinois confirmé en France: une personne âgée dans un état sévère

© Sputnik . Pavel LisitsynUn laboratoire d'analyses
Un laboratoire d'analyses - Sputnik France
S'abonner
Un nouveau cas, le quatrième, du nouveau virus chinois a été confirmé en France, a annoncé le numéro deux du ministère de la Santé. Il a précisé que c'était un «touriste âgé» chinois placé «en réanimation à Paris».

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, vient d’annoncer un quatrième cas confirmé du nouveau coronavirus en France. Il s'agit d'un «touriste âgé» qui a été hospitalisé à Paris, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.

«Son état clinique est sévère, il nécessite des soins de réanimation», a-t-il indiqué.

Il a ajouté qu'il s'agissait d'un touriste chinois venant de la province de Hubei, point de départ de l’épidémie.

Des personnes âgées pour la plupart

Le coronavirus s’est attaqué jusqu’ici essentiellement à des malades dans une situation de vulnérabilité.

«Je voudrais faire remarquer que, selon les données officielles et les statistiques, parmi les malades qui ont contracté le virus, 80% ont plus de 60 ans», a noté pour sa part le 27 janvier la directrice de l'Agence russe de protection des consommateurs (Rospotrebnadzor) Anna Popova.

Pour les cas de contamination, elle a déclaré que le coronavirus avait été diagnostiqué chez deux adolescents de moins de 15 ans.

Dans un hôpital, image d'illustration - Sputnik France
Une personne hospitalisée à Toulouse pour un possible cas de coronavirus
Selon un bilan établi ce mardi 28 janvier, on recense 106 morts et plus de 4.500 cas confirmés de contamination au coronavirus. En outre, une cinquantaine de malades ont été répertoriés dans une douzaine de pays tant en Asie qu'en Europe, en Autralie et en Amérique du Nord.

Des chercheurs de Hong Kong ont pour leur part avancé, se fondant sur des modèles mathématiques, que le nombre de cas pourrait être supérieur aux données citées par les autorités officielles.

Ainsi, compte tenu du nombre des personnes en période d’incubation, «le chiffre approchait les 44.000» au 25 janvier, a indiqué l’un d’eux. Selon lui, le nombre d'infections pourrait doubler tous les six jours pour atteindre un pic en avril et mai dans les zones déjà confrontées à l’épidémie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала