Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie voudrait un nouvel accord commercial avec le Royaume-Uni

© AP Photo / Matt DunhamUn drapeau britannique et la tour de l'horloge de Big Ben
Un drapeau britannique et la tour de l'horloge de Big Ben  - Sputnik France
S'abonner
Ce vendredi 31 janvier, à 23h00 GMT, le Royaume-Uni ne fera plus partie de l’Union européenne et devra commercer avec d’autres pays, y compris la Russie, sur la base d’accords bilatéraux. Andreï Keline, ambassadeur russe à Londres, s’est exprimé à ce sujet au Club de discussion Valdaï.

La Russie souhaiterait conclure un nouvel accord commercial avec le Royaume-Uni après sa sortie de l’Union européenne, a déclaré Andreï Keline, ambassadeur russe à Londres, lors d’une conférence de presse au Club de discussion Valdaï.

In this file photo taken on January 23, 2019 an anti-Brexit activist waves a Union and a European Union flag as they demonstrate outside the Houses of Parliament in central London - Sputnik France
L’UE et Londres annoncent avoir conclu un accord sur le Brexit
«Nous souhaiterions avoir un accord commercial complet, mais ce n’est sans doute pas pour demain, loin s’en faut», suppose le diplomate.

Et de rappeler que la Russie et le Royaume-Uni devraient toutefois conclure des accords en matière d’aviation, de transports, de commerce de matières fissiles et de bien d’autres choses.

le pont de Crimée - Sputnik France
Après le pont de Crimée, Moscou prêt à aider Londres à construire un pont sur la Manche
«Somme toute, nous avons déjà dressé une sorte d’inventaire de ce que nous pourrions faire avec le Royaume-Uni, mais pour le moment, côté britannique, c’est le silence absolu, car Londres s’occupe à présent d’affaires qu’il juge sans doute plus urgentes», estime M.Keline.

Il n’a cependant pas exclu la signature d’un accord de libre-échange avec le Royaume-Uni si la partie britannique le veut.

«Nous sommes toujours prêts à signer des accords dont nous avons besoin, […] et une zone de libre-échange n’est pas une simple hypothèse, mais une chose tout à fait possible à condition évidemment que Londres fasse preuve d’audace», souligne l’ambassadeur de Russie au Royaume-Uni.

Une fois les modalités du divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne entérinées, le Brexit sera effectif ce vendredi 31 janvier à 23h00 GMT après 47 ans de relations souvent difficiles.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала