Coronavirus: les détails sur l’évacuation des Russes hors de Chine par l’aviation militaire

© Sputnik . Evgeny Epanchintsev / Aller dans la banque de photosLaboratoire
Laboratoire - Sputnik France
Cinq avions des forces aérospatiales russes participant à l’évacuation des citoyens de Russie hors de Chine en raison du coronavirus sont déjà partis pour Oulan-Oudé, d’où ils décolleront pour leur destination finale. Des spécialistes qui avaient déjà participé à la lutte contre le virus Ebola en Afrique se trouvent à bord.

Cinq avions de la division aérienne spéciale des forces aérospatiales russes sont partis le 1er février de Moscou pour Oulan-Oudé, capitale de la république russe de Bouriatie, pour décoller ensuite à destination de la Chine, a précisé le quotidien Izvestia en citant des sources informées. Ils évacueront les Russes hors de ce pays frappé par le coronavirus.

aéroport international Tianhe de Wuhan - Sputnik France
Coronavirus: des pays ferment leurs frontières, la Russie ajuste le régime des visas
Selon elles, certains médecins engagés dans cette opération ont participé à la lutte contre le virus Ebola en Afrique. Outre ceux-ci, des spécialistes des troupes de protection nucléaire, biologique et chimique se trouvent à bord.

Déclarations officielles

L’évacuation des Russes de Chine aura lieu les 3 et 4 février, a fait savoir le 1er février le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Le ministère de la Défense a pour sa part assuré que les avions, équipés d’outils de diagnostic et chargés en médicaments, étaient déjà prêts.

Le coronavirus

Une flambée du nouveau coronavirus (2019-nCoV) a été enregistrée à Wuhan fin décembre 2019. Depuis, rien qu’en Chine, il a coûté la vie à 304 personnes, près de 14.000 autres étant contaminées, selon le dernier bilan officiel du 2 février. Le 30 janvier, l’OMS a déclaré une urgence sanitaire internationale.

Deux cas de contamination ont été confirmés en Russie le 31 janvier. L’un est déjà en période de convalescence. Le 1er février, la Russie a suspendu ses vols vers la Chine, à l’exception de ceux assurés par Aeroflot vers Pékin, Hong Kong, Shanghai et Canton ainsi que des vols réguliers chinois arrivant à l’aéroport Cheremetievo de Moscou.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала