L’ambassadeur de France en Chine est parti en vacances en pleine crise du coronavirus

Durant la période la plus tendue, du 23 au 28 janvier, alors que les autorités françaises se penchaient sur les opérations de rapatriement des ressortissants à cause du coronavirus, l’ambassadeur de France en Chine est parti en vacances, écrit Le Parisien. Interrogé par le quotidien, il affirme avoir été «en contact permanent» avec ses collègues.

L’ambassadeur de France en Chine Laurent Bili passait ses vacances en Bretagne du 23 au 28 janvier, en pleine crise provoquée par le nouveau coronavirus, informe Le Parisien.

Un Boeing 767-300 de WestJet (archive photo) - Sputnik France
Un avion canadien rentre à Toronto suite à une mauvaise blague sur le coronavirus
C’est durant cette période que les autorités françaises, dans l’Hexagone comme en Chine, se préparaient pour évacuer leurs ressortissants.

Contacté par Le Parisien, M.Bili a confirmé s'être accordé un «week-end» sans toutefois précisé ce qu’il faisait entre ces dates. Il a toutefois indiqué avoir été bien informé de l’évolution de la situation.

«J'ai été en contact permanent avec mon numéro deux et ai adressé un message de soutien à mes équipes sur notre groupe WeChat [le principal réseau social chinois, ndlr]», a-t-il déclaré.

«Tenu informé»

Lors de son absence, c’est le consul de Wuhan, Olivier Guyonvarch qui se chargeait des préparatifs visant à rapatrier les expatriés français. Le 29 janvier, il s’est même rendu dans la ville contaminée en personne à bord de l’Airbus qui a par la suite ramené 180 Français.

Laurent Bili est rentré en Chine le 31 janvier «de façon anticipée», a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

En outre, une source du Quai d’Orsay a fait savoir au Parisien que M.Bili «avait pris quelques jours pour respirer […] Il était tenu informé. Le présentéisme n'est pas un gage de mobilisation».

Apparu en décembre dans la ville chinoise de Wuhan, le nouveau coronavirus a déjà fait 490 morts et contaminé plus de 24.300 personnes, selon les dernières données fournies par les autorités sanitaires chinoises.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала