Jackie Chan offre 130.000 euros à quiconque trouve un remède contre le coronavirus

CC BY-SA 2.0 / Gage Skidmore / Jackie ChanАктер Джеки Чан на международном ежегодном фестивале Comic-Con в Сан-Диего
Актер Джеки Чан на  международном ежегодном фестивале Comic-Con в Сан-Диего  - Sputnik France
Alors que le coronavirus fait rage en Asie et au-delà, la star hongkongaise de cinéma a exprimé son soutien aux personnes touchées par l’épidémie, encourageant la lutte contre le virus.

Jackie Chan a promis une récompense d’un million de yuan (130.000 euros) à celui qui parviendra à créer un vaccin contre le nouveau coronavirus qui a fait, selon le dernier bilan, plus de 800 morts, presque tous en Chine.

«La science et la technologie sont la clé pour vaincre le virus, et je crois que beaucoup de gens ont les mêmes idées que moi et espèrent qu'un remède pourra être développé le plus rapidement possible», a écrit l’acteur sur le réseau social chinois Weibo. «J'ai maintenant une idée "naïve". Quelle que soit la personne ou l'organisation qui l'accomplit, je tiens à la remercier avec 1 million de yuans (soit 130 000 euros)».

L'acteur hongkongaise s’est dit «touché» de voir ses compatriotes faire face à l’épidémie, s’engageant lui aussi dans cette lutte en offrant des masques, des vêtements de protection. «Je cherche constamment des réseaux d’approvisionnement en matériel, vulgarise les connaissances en matière de prévention et de contrôle, chante et encourage, etc».

«Je ne veux plus voir les rues désertes alors qu’elles auraient dû être animées. Je ne veux pas voir mes compatriotes lutter jusqu’à en tomber malade au lieu de profiter de la vie», a-t-il conclu.

811 morts en Chine

une gare de Hong Kong - Sputnik France
Le nouveau coronavirus a fait plus de 800 morts et devient plus meurtrier que le Sras
Le virus 2019-nCoV, apparu en décembre sur un marché de Wuhan (centre), a fait 89 morts supplémentaires en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), soit un nouveau record quotidien, a annoncé dimanche 9 février la Commission nationale de la santé.

Alors qu'une partie du pays est de facto placée en quarantaine, le bilan de l'épidémie en Chine continentale atteint désormais les 811 morts, auquel s'ajoutent un décès à Hong Kong et un autre aux Philippines. Il dépasse ainsi désormais celui du syndrome respiratoire aigu sévère (Sras) qui avait fait 774 morts dans le monde en 2002-2003.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a cependant estimé samedi 8 février que le nombre de cas de contamination relevés quotidiennement en Chine se stabilisait, même s'il est trop tôt pour en conclure que l'épidémie a dépassé son pic.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала