Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nicolas Bedos s’excuse après une blague «raciste anti-asiatique» sur le coronavirus – vidéo

© AP Photo / Petros GiannakourisNicolas Bedos
Nicolas Bedos  - Sputnik France
S'abonner
La dernière blague de Nicolas Bedos ne fait pas l'unanimité: en vacances au soleil, il a imaginé un dialogue entre deux Asiatiques faisant directement allusion au coronavirus. La blague n’est pas passée auprès de nombreux internautes qui ont accusé l’artiste de racisme anti-asiatique.

Tandis que les ressortissants asiatiques dénoncent la xénophobie dont ils souffrent à cause de la propagation du coronavirus à travers le monde, Nicolas Bedos s’est permis une blague qui l’a obligé à s’excuser.

La polémique commence dimanche 9 février avec une story sur son compte Instagram. Profitant d’être en vacances et qui plus est dans une piscine, l’acteur/réalisateur/humoriste imagine un dialogue entre deux Asiatiques qui se trouvent au même endroit que lui.

Expliquant être «loin de Paris, de ses grèves et autres risques d’épidémies», il aperçoit «soudain» le couple dans la piscine. Il imagine ensuite qu’ils sont atteints par le coronavirus: «Chérie, je me sens fiévreux» - «M'en parle pas».

Les amoureux sont ensuite filmés accoudés au bar, où l’acteur suppose qu’ils ont commandé «Deux Corona».

Bedos s’excuse

Voulant devancer les critiques, l’humoriste a présenté ses excuses pour cette blague, ajoutant: «dans un monde policé, ne jamais oublier de s’excuser».

«Je demande pardon pour cette vanne dominicale dont les ressorts peuvent être perçus comme stigmatisants à l’égard de la population asiatique», a-t-il ajouté.

Indignation en ligne

Toutefois, cela n’a pas contenu l’ire des internautes qui l’accusent de xénophobie et de racisme anti-asiatique.

#JeNeSuisPasUnVirus

Des ressortissants de pays d’Asie vivant en France ainsi que des Français d’origine asiatique ont lancé le mouvement #JeNeSuisPasUnVirus sur Twitter, fustigeant la xénophobie dont ils souffrent à cause de la propagation du coronavirus à travers le monde.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала