«Nous allons effacer Tel Aviv de la surface de la Terre»: l’ex-chef des Gardiens de la révolution menace Israël

© REUTERS / MORTEZA NIKOUBAZLGardiens de la révolution islamique lors d'un défilé (archive photo)
Gardiens de la révolution islamique lors d'un défilé (archive photo) - Sputnik France
L’ex-commandant du Corps des Gardiens de la révolution islamique, Mohsen Rezaei, a assuré que son pays cherchait un prétexte pour détruire la capitale de l’État hébreu.

L’Iran souhaite trouver un prétexte pour «effacer Tel Aviv de la surface de la Terre», a affirmé l’ancien commandant des Gardiens de la révolution islamique Mohsen Rezaei.

Benjamin Netanyahou en visite à la base aérienne de Hatzerim (archive photo) - Sputnik France
Netanyahou: les avions israéliens «peuvent atteindre n'importe quel point du Moyen-Orient, y compris l'Iran»
Dans un entretien accordé à la chaîne al-Mayadeen, liée au Hezbollah libanais, il a assuré que l’Iran tiendrait sa promesse de frapper Israël en cas de guerre avec les États-Unis.

«N’ayez aucun doute, nous allons effacer Tel Aviv de la surface de la Terre. Nous cherchons toujours un prétexte pour le faire», a déclaré M.Rezaei, considéré selon The Times Of Israel comme une figure influente de la scène politique iranienne.

D’après lui, si les États-Unis «font quelque chose», la partie iranienne pourra s’en servir comme prétexte pour attaquer Israël, car ce dernier «a joué un rôle dans l’assassinat du martyre Soleimani».

«Tous les porte-avions US sont sous notre contrôle»

Drapeau israélien - Sputnik France
Israël envisage de frapper l’Iran pour l’empêcher d’accéder à l’arme nucléaire
Mohsen Rezaei a en outre souligné que l’Iran suivait attentivement les déplacements des troupes et navires de guerre américains au Moyen-Orient qu’il pourrait prendre pour cible en cas de conflit.

«Naturellement, nous avons des informations précises, grâce à Dieu. Toutes les bases américaines sont aujourd’hui sous notre surveillance. Tous les porte-avions américains sont sous notre contrôle», a renchéri l’ex-commandant.

Dans la nuit du 7 au 8 janvier, les forces iraniennes ont tiré des missiles contre une base militaire en Irak abritant des soldats américains en réponse au meurtre du général Soleimani dans une frappe américaine. Dans la foulée, un missile iranien a détruit un Boeing 737-800 ukrainien avec 176 personnes à son bord et qui ont toutes péri dans le crash.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала