Quand le mariage religieux sert de couverture au viol de mineures au Maroc

CC0 / Free-Photos / Une fille mineure
Une fille mineure - Sputnik France
La police marocaine a arrêté un touriste originaire des pays du Golfe pour abus sexuels sur mineures sous couvert de mariage religieux, indique la presse locale qui précise que le mis en cause a été piégé et interpellé en flagrant délit par les enquêteurs suite à une plainte déposée par l’une de ses victimes.

Un ressortissant d’un pays du Golfe a été arrêté dans la ville de Fès, au Maroc, sur ordre du procureur général qui l’accuse d’avoir exploiter sexuellement des mineures sous couvert de mariage religieux, rapporte la presse locale.

Le Maroc - Sputnik France
Un eurodéputé estime que le Maroc «attaque» «l’intégrité territoriale d’un État membre de l’UE»
Le journal arabophone Al Massae précise que le procureur a ordonné l’ouverture d’une enquête suite à une plainte déposée par l’une des victimes. La jeune fille avait confié aux enquêteurs que l’intéressé l’avait séquestrée, torturée et exploitée sexuellement, ajoute la même source.

Piégé et pris en flagrant délit

Selon Al Massae, le suspect trainait derrière lui une sulfureuse réputation d’homme qui avait l’habitude d’épouser des filles mineures en usant du mariage religieux et donc sans passage par le mariage civil qui, selon la loi marocaine, requiert l’approbation de la justice.

Maroc - Sputnik France
Tournure inattendue dans l’affaire du Koweïtien accusé de viol d’une mineure au Maroc
Le quotidien raconte que les enquêteurs de la police judiciaire «lui ont tendu un piège en coordination avec la plaignante». «Le mis en cause a été attiré vers la maison où il détenait la femme en question, avant d’être arrêté et emmené vers le poste», précise le média.

Confrontation avec sa victime

Après son arrestation, le prévenu a nié tous les faits qui lui étaient reprochés lors de son interrogatoire durant lequel il a été confronté à la jeune fille qui avait porté plainte contre lui.

La victime a indiqué aux policiers que son bourreau avait également épousé et exploité cinq autres mineures. Elle a également porté à la connaissance des enquêteurs l’existence d’une bande organisée qui soudoyaient les filles issues de milieux défavorisés pour se marier avec des hommes originaires des riches pays du Golfe.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала