Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Canada: un ex-SS impliqué dans le meurtre de 214 enfants pourrait être extradé vers la Russie

S'abonner
Un ex-membre du sonderkommando qui avait exécuté 214 orphelins dans la ville russe de Ieïsk en octobre 1942 pourrait finalement se voir extradé du Canada vers la Russie.

En réponse à la demande de Moscou, les autorités canadiennes ont entamé le processus d’extradition de Helmut Oberlander, soupçonné d’avoir pris part dans le meurtre de 214 enfants d'un orphelinat soviétique lors de la Seconde Guerre mondiale.

Entrée du camp de concentration d'Auschwitz - Sputnik France
Etats-Unis: plus de 20 M USD versés aux 130 criminels nazis présumés
Selon les enquêteurs russes, l’intéressé, aujourd'hui âgé de 96 ans, faisait partie du sonderkommando SS-10 A qui a sévi dans la région de Krasnodar en 1942-1943. En octobre 1942, ses membres ont enlevé et exécuté 214 orphelins de la ville de Ieïsk: les victimes ont été enterrées vivantes ou asphyxiées dans des camions à gaz.

Oberlander reconnaît avoir servi dans les «unités de la mort» mais affirme y avoir été enrôlé de force sous peine de mort, et dément toute implication dans ces meurtres. Cependant, il figure aujourd’hui sur la liste des 10 criminels nazis les plus recherchés dressée par le Centre Simon-Wiesenthal.

© Photo Public domainHelmut Oberlander
Canada: un ex-SS impliqué dans le meurtre de 214 enfants pourrait être extradé vers la Russie - Sputnik France
Helmut Oberlander

Déchu de sa nationalité

Paris pendant la Seconde Guerre mondiale - Sputnik France
Qui sont les 54 personnes résidant en France touchant encore une pension liée aux nazis?
Après la fin de la guerre, Oberlander a réussi à éviter l’arrestation et s’est ensuite établi au Canada, dont il a reçu la citoyenneté quelques années plus tard. Or, l’ex-SS a été déchu de sa nationalité canadienne après qu’il a été établi qu’il avait caché son passé nazi.

Son avocat Ron Poulton dénonce la procédure en cours comme «peu juste sous tous les angles» et critique la décision d’avoir retiré la nationalité canadienne à son client. Or, en décembre dernier, la Cour suprême canadienne avait rejeté l’appel de cette décision.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала