La Russie suspend à partir du 20 février le passage des citoyens chinois à la frontière

La Russie a annoncé sa décision d'interdire provisoirement l'entrée sur son territoire aux ressortissants chinois à partir du 20 février pour faire face à la propagation de l'épidémie de coronavirus.

L’admission des citoyens chinois passant la frontière notamment pour venir travailler en Russie sera provisoirement suspendue à partir du jeudi 20 février, selon une décision du Centre pour la prévention de l’arrivée et de la diffusion de l’infection au coronavirus sur le territoire de la Russie.

«À partir du 20 février 2020, 00h00, heure locale, suspendre provisoirement le passage des citoyens de la République populaire de Chine par la frontière de la Russie qui entrent dans le pays pour travailler ou étudier, ainsi qu’à des fins touristiques ou privées», a indiqué le Centre dans un communiqué.

Par ailleurs, selon un ordre signé par le Premier ministre Mikhaïl Michoustine, à partir du 19 février, il est également prévu de suspendre l’établissement de documents et la remise d’invitations à l’entrée en Russie pour les citoyens chinois qui viennent à des fins privées ou pour des études.

La frontière entre les deux pays est constituée d'un tronçon de 4.195 kilomètres en Extrême-Orient et d'un autre, de 55 kilomètres, en Sibérie.

L’épidémie se poursuit

Selon le dernier bilan des autorités sanitaires chinoises pour ce mardi 18 février, la maladie a fait jusqu’ici 1.872 morts. Le nombre total de cas d'infection en Chine continentale, hors Hong Kong et Macao, se monte à 72.532.

Le virus baptisé COVID-19 a été détecté pour la première fois en Chine fin décembre dernier dans la province du Hubei, point de départ de l’épidémie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала