Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une cité terroriste souterraine dotée de salles de bain et d’Internet découverte près d’Alep - vidéo

© NewsTeam / Aller dans la banque de photosArmes des terroristes à Alep (image d'illustration)
Armes des terroristes à Alep (image d'illustration) - Sputnik France
S'abonner
Toute une cité souterraine a été aménagée par les terroristes dans un village au nord d’Alep, a annoncé aux journalistes un militaire syrien. La base vient d’être découverte après la libération de la zone par l’armée gouvernementale.

Une base souterraine des terroristes du groupe Hayat Tahrir al-Cham* a été découverte à 20 kilomètres au nord d’Alep, en Syrie, dans une zone récemment libérée de l’emprise des radicaux, rapporte un correspondant de Sputnik sur place.

Il s’agit d’une véritable cité souterraine creusée dans la roche par les djihadistes, avec une large entrée qui peut laisser passer un camion. Les couloirs ont sans doute été creusés à l’aide de matériel spécial, apparemment des boucliers utilisés normalement pour construire un métro.

Mosquée à Maaret al-Nouman - Sputnik France
Un repaire de terroristes découvert sous un musée en Syrie - vidéo
Les travaux auraient été réalisés il y a quatre ou cinq ans, a expliqué aux journalistes le colonel syrien Rami Mauvas. Ils avaient tout ce qu’il faut: l’électricité, l’eau courante, des canalisations et même Internet.

À l’intérieur, se trouvent des rues et des ruelles, des casernes, des salles de bain, des toilettes. Les murs sont renforcés par des briques, parfois même recouverts de faïences murales.

L’état-major des terroristes

Abou Mohammed al-Joulani, le fondateur du Front al-Nosra* et de Hayat Tahrir al-Cham*, a enregistré ses allocutions dans une des pièces de cette cité. Son état-major se trouvait également ici, ainsi qu’un dépôt de munitions. Des mines, des obus et des cartouches de différents calibres y sont encore entreposés. À en juger par les inscriptions sur les caisses, ils étaient de fabrication étrangère.

Le régime de cessez-le-feu établi dans la zone de désescalade d’Idlib continue d’être violé par des formations armées illégales, selon le chef du Centre russe de réconciliation des parties en conflit en Syrie Oleg Jouravlev.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала