Alexandra de Taddeo explique pourquoi elle avait conservé les vidéos X envoyées par Griveaux

© AP Photo / Etienne LaurentBenjamin Griveaux
Benjamin Griveaux - Sputnik France
La compagne de Piotr Pavlenski, Alexandra de Taddeo, a fait part aux enquêteurs des motifs de sa décision d’enregistrer les vidéos intimes de l’ex-candidat à la mairie de Paris. Selon la jeune femme, elle l’a fait en voulant «se préserver», écrit Le Parisien.

Démentant sa participation à la diffusion des vidéos compromettantes de Benjamin Griveaux et soulignant qu’elle n’était pas une «escort girl», Alexandra de Taddeo a raconté lors de sa garde à vue pourquoi elle avait conservé ces séquences.

L'Allemagne étend son contrôle des réseaux sociaux - Sputnik France
Pornodivulgation à la Griveaux: «une multiplication de ce type d’affaire n’aurait rien d’étonnant»
«Je savais que si sa femme ou quelqu'un d'autre apprenait sa relation, il n'hésiterait pas à m'enfoncer et ne me défendrait pas. Donc, je voulais me préserver», a-t-elle dit aux enquêteurs, citée par Le Parisien.

L’étudiante de 29 ans a également indiqué que l’ancien porte-parole du gouvernement français n’était pas à son goût et qu’elle avait sollicité trois autres hommes politiques. En outre, d’après la jeune femme, «malgré toute cette affaire», elle «ne regrette rien».

Qui avait lancé le dialogue en 2018?

Auparavant, selon des informations du magazine Marianne, la compagne de Piotr Pavlenski avait affirmé ne pas avoir abordé Benjamin Griveaux et que c’était lui qui avait entamé leur dialogue sur Instagram en 2018. Peu après, un rendez-vous physique a eu lieu, précédant l’envoi des vidéos, selon les explications d’Alexandra de Taddeo pendant sa garde à vue.

Me Yassine Bouzrou - Sputnik France
LCI met un bonnet d’âne au nouvel avocat de Pavlenski – vidéo
Ses quatre téléphones portables et son ordinateur ont été par ailleurs saisis par les enquêteurs. Pourtant, d’après les sources de Marianne, «un ménage avait été fait», et la plupart des vidéos et l’ensemble des messages échangés avec M.Griveaux, avaient été supprimés.

Affaire Griveaux

Toute l’histoire a commencé après la publication le 13 février de messages et vidéos intimes de Benjamin Griveaux. C’est Piotr Pavlenski, l’«artiste» russe ayant le statut de réfugié politique en France, qui a revendiqué cette diffusion. M.Griveaux a par la suite déclaré avoir pris la décision de retirer sa candidature à la mairie de Paris.

Peu après, Piotr Pavlenski et sa compagne Alexandra de Taddeo ont été placés sous contrôle judiciaire après leur mise en examen le 18 février pour «atteinte à l'intimité de la vie privée» et «diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement» à caractère sexuel. Pendant sa garde à vue, l’étudiante avait confirmé que Benjamin Griveaux lui avait bien envoyé des vidéos à caractère sexuel en 2018. En revanche, elle assure ignorer comment son compagnon actuel, M.Pavlenski, s’est emparé de ces images.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала