Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Elle découvre du mercure à l’intérieur de ses cigarettes – photo

S'abonner
Après avoir entendu un crépitement étrange émanant de certaines cigarettes allumées, deux Biélorusses les ont cassées et y ont découvert des billes ressemblant à du mercure. Arrivés au domicile de l’une d’elles, les secours ont enregistré un taux de cet élément chimique supérieur de 150 fois au seuil normal.

Du mercure a été retrouvé dans plusieurs cigarettes en Biélorussie, a déclaré le ministère biélorusse des Situations d’urgence.

Une habitante de la région de Vitebsk a acheté une cartouche de cigarettes au magasin du coin. Certaines cigarettes allumées craquetaient de manière inhabituelle, indique le portail biélorusse tut.by.

«Cela s’est passé comme ça: une cigarette faisait un peu de bruit, puis elle s’éteignait et je la jetais. Je pensais que c’était à cause d’une petite branche», relate Valentine, citée par le portail.

Des billes qui ne font plus qu’une

Puis, elle a raconté comment elle avait découvert une substance inhabituelle à l’intérieur des cigarettes: «Je souffrais d’un pyrosis, et on m’a conseillé de manger un peu de cendres. J’ai allumé une cigarette, fait quelques taffes et ai secoué un peu sur la paume: de petites billes sont tombées. Je les ai jetées mais j’ai supposé qu’il pouvait s’agir de mercure».

​Une de ses amies, Olga, qui a également fumé des cigarettes de cette cartouche, a cassé des cigarettes après avoir remarqué un étrange crépitement. Elle a découvert elle aussi de petites boules qui se fondaient en une seule sphère, une fois placées dans un bocal.

«Du programme scolaire de chimie, je sais que cela arrive avec le mercure», a-t-elle déclaré, citée par le portail.

Dépassement du seuil de 150 fois

Alertés par Olga, les forces de l’ordre et les secours sont arrivés pour examiner son domicile. Cependant, des restes de vapeurs de mercure n’y ont pas été découverts, à la différence de chez son amie Valentine qui avait acheté les cigarettes:

«La concentration des vapeurs de mercure révélées dans l’habitation dépasse de 150 fois la norme, même si du mercure pur n’a pas été détecté», a fait savoir le ministère biélorusse des Situations d’urgence.

La femme et ses six enfants, âgés de 5 à 19 ans, devront subir un examen à l’hôpital, alors que son mari devra vivre temporairement dans une autre maison située à proximité. Une enquête a été ouverte suite à cette découverte.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала