Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Israël signale de nouveaux tirs de roquettes depuis la bande de Gaza

S'abonner
L'Armée de défense d'Israël a annoncé que 14 roquettes avaient été tirées le 24 février depuis la bande de Gaza. 12 ont été interceptées.

Tsahal a signalé ce lundi 24 février de nouveaux tirs effectués par l’organisation armée Jihad islamique palestinien contre Israël.

Frappes en Syrie - Sputnik France
La DCA syrienne repousse des attaques au-dessus de Damas - vidéo

Le système Dôme de fer a intercepté 12 des 14 roquettes tirées, selon l’armée. L'interception des tirs avait été précédée par le déclenchement des sirènes d’alerte.

Des éclats d’obus ont été découverts sur une aire de jeux à Sderot. Aucun blessé n'a été signalé. Cependant, selon les médecins, plusieurs personnes sont en état de choc.

Pilonnage du sud d'Israël

Après avoir retenti deux fois dans la soirée du 23 février à Ashkelon, les sirènes d’alerte ont été déclenchées dans la ville israélienne de Sdérot, a rapporté dimanche Tsahal en précisant qu’au total, il avait intercepté 13 des 21 roquettes tirées depuis la bande de Gaza.

Le pilonnage a été revendiqué le 23 février par l’organisation armée Jihad islamique palestinien. En représailles, Tsahal a annoncé frapper des cibles du groupe dans la bande de Gaza.

À la suite du pilonnage du 23 février dans le sud d’Israël, les cours d’école ont été annulés le 24 février dans cette partie du pays.

Les tirs de roquettes se multiplient

Gaza - Sputnik France
Les sirènes d’alerte déchirent de nouveau l'air dans la ville israélienne d'Ashkelon
Après que Donald Trump a présenté le plan de paix baptisé «Accord du siècle», les sirènes d’alerte retentissent régulièrement en Israël, dans les zones frontalières avec la bande de Gaza.

Le projet en question prévoit notamment l'institution d'un État palestinien et le maintien du statut de Jérusalem en tant que capitale indivisible d'Israël. Pour Donald Trump, cela doit permettre de faire un «pas de géant» en direction de la paix entre Israéliens et Palestiniens.

Mahmoud Abbas, Président palestinien, a déjà rejeté ce plan, précisant que Jérusalem n'était pas à vendre et a déclaré que la Palestine rompait tout lien avec les États-Unis et Israël.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала