Les États-Unis expliquent l’escale de leur destroyer en mer Noire

© AFP 2022 US Navy photoThe guided-missile destroyer USS Ross (DDG 71) crosses the Atlantic Ocean as part of the Nassau Expeditionary Strike Group
The guided-missile destroyer USS Ross (DDG 71) crosses the Atlantic Ocean as part of the Nassau Expeditionary Strike Group - Sputnik France
Pour la première fois depuis le début de l’année, un bâtiment de guerre américain est entré en mer Noire afin d'«améliorer la stabilité régionale». Les militaires russes surveillent ses manœuvres.

Le destroyer USS Ross, équipé du système de combat Aegis, est entré en mer Noire pour «mener des opérations de sécurité maritime et améliorer la stabilité régionale», a annoncé l’US Navy sur son site.

«Avec cette visite, nous sommes en train de renforcer systématiquement nos relations avec nos partenaires de la région de la mer Noire. Des opérations régulières en mer Noire sont essentielles pour créer un environnement maritime sécurisé et garantir la liberté de navigation», a indiqué le commandant du navire.

La Marine américaine précise que les opérations en question sont destinées à «renforcer la coopération entre les alliés de l’Otan et témoignent de la détermination collective à assurer la sécurité de la mer Noire dans le cadre de l'opération Atlantic Resolve».

De son côté, le Centre russe de gestion de la défense avait précédemment affirmé qu’il surveillait les manœuvres du destroyer.

Première escale en 2020

Il s’agit de la première escale d’un navire militaire américain en mer Noire en 2020: en 2019, les navires états-uniens y étaient entrés 13 fois.

Aux termes de la Convention de Montreux de 1936, les navires militaires des pays non voisins de la mer Noire sont autorités à rester dans ses eaux pour une durée ne dépassant pas les 21 jours consécutifs.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала