Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le nombre des décès dus au coronavirus en Italie passe à 11

© REUTERS / Flavio Lo ScalzoCarabiniers en masques à Milan
Carabiniers en masques à Milan - Sputnik France
S'abonner
Quatre jours après que les premiers cas de transmission locale du COVID-19 ont été enregistrés en Italie, le nombre de personnes décédées à cause de cette maladie est passé à 11 ce mardi 25 février, alors que le nombre de personnes contaminées s’élève désormais à 322, indiquent les autorités sanitaires.

Peu de temps après que des médecins italiens ont annoncé ce mardi 25 février le 10e mort dû au coronavirus chinois dans le pays, des médias ont fait état d’un autre cas mortel qui a eu lieu dans la région Vénétie.

Iranian men wearing protective masks to prevent contracting a coronavirus walk at Grand Bazaar in Tehran, Iran February 20 - Sputnik France
L'Autriche, la Croatie, la Suisse: l’étendue de la contamination s'élargit

Depuis le 21 février, le jour où les premiers cas de contamination ont été recensés, le nombre de malades a atteint à l’heure actuelle 322, a indiqué à la presse Angelo Borrelli, chef de la protection civile italienne. Ainsi, l’Italie arrive en tête des pays européens en termes de nombre de personnes contaminées par le virus.

Selon les dernières données, la situation la plus alarmante est observée dans les régions de Lombardie, avec 240 cas d'infection et neuf morts, et de Vénétie, avec 43 cas d'infection et un mort.

En outre, parmi les régions touchées par le virus figurent l'Émilie-Romagne, le Piémont, le Latium, le Trentin-Haut-Adige, la Ligurie, la Toscane et la Sicile.

Les voisins de l’Italie gardent leurs frontières ouvertes

À l'issue d'une rencontre à Rome avec ses homologues, le ministre italien de la Santé Roberto Speranza a annoncé ce mardi que tous les pays voisins de l'Italie «se sont engagés à garder ouvertes leurs frontières, car les fermer serait une erreur et disproportionné».

Lors de cette rencontre ministérielle à Rome entre Italie, France, Suisse, Autriche, Slovénie, Croatie ainsi qu'Allemagne et Union européenne, les ministres ont aussi décidé d'«évaluer au cas par cas» l'éventuelle annulation d'événements majeurs, selon un communiqué commun cité par l’AFP.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала