Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La DCA syrienne a abattu un drone turc qui avait violé la frontière et s’apprêtait à attaquer les positions de l’armée

© Sputnik . Mikhail Voskresenskiy / Aller dans la banque de photosDes militaires syriens dans le sud du gouvernorat d'Idlib, archives
Des militaires syriens dans le sud du gouvernorat d'Idlib, archives - Sputnik France
S'abonner
Un drone militaire turc a été abattu le 25 février par la DCA syrienne quand il a violé la frontière, s’apprêtant à attaquer les positions des forces armées syriennes, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Les systèmes de défense antiaérienne syriens ont abattu le 25 février un drone de l’armée de l’air turque qui avait violé la frontière et s’apprêtait à lancer une attaque contre les positions des forces armées syriennes, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

«Un drone polyvalent des forces armées turques Anka est entré dans l’espace aérien de la Syrie le 25 février à 06h15 (heure de Paris) en violant la frontière d’État», a déclaré l’amiral Oleg Jouravliov, chef du Centre.

Il a précisé que 35 minutes plus tard, la DCA syrienne avait abattu l’appareil turc.

Le drone «se préparait à porter une frappe contre les positions des troupes gouvernementales dans le secteur de Marzaf», a ajouté Oleg Jouravliov.

Il a ajouté que la Turquie continuait de soutenir militairement des radicaux dans la zone d’Idlib par des tirs d’artillerie dirigés contre les forces armées syriennes.

«En violation des accords de Sotchi, la Turquie soutient, dans la zone de désescalade d’Idlib, les actions des groupes armés illégaux en dirigeant les tirs de l’artillerie et en utilisant les drones pour porter des frappes contre des unités des forces armées syriennes», a noté Oleg Jouravliov.

La Russie et la Turquie en sont à leur troisième volet de négociations. Le premier s’est déroulé du 8 au 10 février à Ankara et le second s’est tenu à Moscou les 17 et 18 février.

Les pourparlers se poursuivent

Un drone dans le ciel - Sputnik France
La Turquie demande à la Russie l'autorisation de faire voler des drones à Idlib
Dans le cadre de négociations bilatérales, ce 27 février, Moscou et Ankara examinent la possibilité pour la Turquie de faire voler ses drones dans le gouvernorat syrien d’Idlib, avait précédemment annoncé le ministre turc de la Défense nationale, Hulusi Akar. Il a affirmé qu’il y avait «tout lieu d’espérer le succès».

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé pour sa part que les négociations se poursuivaient et qu’elles pourraient se poursuivre pendant plusieurs jours, tout en estimant qu’il était superflu d’y faire participer la France et l’Allemagne.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала