La Russie affirme que les militaires turcs tués à Idlib se trouvaient avec les terroristes

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosLe siège du ministère russe de la Défense à Moscou
Le siège du ministère russe de la Défense à Moscou - Sputnik Afrique
Les militaires turcs tués le 27 février dans la zone de désescalade d’Idlib étaient avec les terroristes, a déclaré le ministère russe de la Défense.

Des militaires turcs qui se trouvaient le 27 février aux côtés de formations terroristes près du village de Bekhoun en Syrie ont été pilonnés par l’armée syrienne, indique un communiqué du ministère russe de la Défense diffusé le 28 février.

Armée turque - Sputnik Afrique
Plus de 30 militaires turcs tués dans une frappe syrienne à Idlib, la Turquie riposte
Selon les informations transmises par Ankara, aucune unité de l'armée turque «n'était présente et n'aurait dû se trouver dans la zone concernée», souligne le ministère.

La Russie assure l'évacuation

Selon la Défense russe, ayant appris que des militaires turcs avaient été blessés dans l’attaque, la partie russe a pris des mesures pour que les troupes syriennes cessent le feu et pour assurer une évacuation sécurisée des militaires tués et blessés à Idlib vers le territoire turc.

Des militaires syriens dans le sud du gouvernorat d'Idlib, archives - Sputnik Afrique
La Turquie publie une vidéo de sa frappe contre l'armée syrienne à Idlib - images
L’aviation russe n’a pas été engagée dans l’opération à Bekhoun, a ajouté le ministère.

L'attaque du 27 février

La frappe de l’armée de l’air syrienne réalisée le 27 février a fait 33 morts et des dizaines de blessés dans les rangs de l’armée turque à Idlib, dans le nord de la Syrie. Ankara a riposté en frappant des positions syriennes.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала