Un fils soupçonné d’avoir poignardé à mort son père septuagénaire au Maroc

Soupçonné d’avoir assassiné son père à coups de couteau, un marocain de 40 ans a été arrêté à Salé, dans le nord-ouest du pays, annonce la police nationale dans un communiqué officiel.

Dans un communiqué publié par la presse marocaine, le Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) informe de l’arrestation à Salé d’un homme de 40 ans suspecté d’avoir assassiné son père avec une arme blanche, rapporte le site d’information Article 19.ma.

Des déchets plastiques (image d'illustration) - Sputnik France
Un géant français remporte deux énormes contrats au Maroc et se renforce dans le pays
La note de la DGSN explique qu’une équipe d’enquêteurs formée conjointement par des éléments de la police judiciaire et scientifique a entamé des procédures pour examiner le corps de la victime de 70 ans.

La DGSN souligne que la victime a été mortellement poignardée par le prévenu à son domicile à Hay Rahma, à Salé. Ses motivations font actuellement l’objet d’investigations, précise le média.

L’intéressé a été placé sous mandat de dépôt. Une enquête a été ouverte sous la supervision du parquet pour déterminer les circonstances du drame, conclut le communiqué de la DGSN.

Les statistiques de l’Onu concernant le Maroc

Un policier marocain dans une rue de Casablanca - Sputnik France
Un taxi marocain pris en chasse par la police fonce droit sur une camionette des forces de l'ordre - vidéo
Dans une étude publiée en juillet 2019 concernant les homicides, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) indique que près de 464.000 personnes ont été tuées dans le monde en 2017, dont 761 au Maroc. Le même rapport souligne que Casablanca est la ville la plus touchée du royaume chérifien.

L’ONUDC explique par ailleurs que le nombre d’homicides augmente chaque année au Maroc pour atteindre une moyenne de 2.1% pour 100.000 habitants en 2017, soit une augmentation de 75% par rapport à 2015 quand le taux était de 1,2%.

Le document explique par ailleurs que 29% des crimes sont commis par un partenaire intime (amant, époux ou copain) ou un membre de la famille, tandis que 8% le sont suite à un vol qualifié, 3% par des bandes organisées et 19% liés à l’alcool.

En 2017, 89.000 personnes sur 464.000 ont été tuées dans des conflits armés, précise l’ONUDC.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала