La Syrie ferme son espace aérien au-dessus d'Idlib

© Sputnik . Mikhaïl Voskresensky / Aller dans la banque de photosIdlib (archives)
Idlib (archives) - Sputnik France
L'armée syrienne a fermé l'espace aérien aux aéronefs et drones au-dessus du nord-ouest du pays, notamment au-dessus d'Idlib, selon un média d'État.

L'armée syrienne a fermé l'espace aérien aux aéronefs et drones au-dessus du nord-ouest du pays, notamment au-dessus d'Idlib, selon un média d'État.

«Tous les avions violant notre espace aérien seront considérés comme hostiles et abattus pour les empêcher de remplir [leurs] objectifs», a indiqué le commandement des Forces armées syriennes dans un communiqué cité par l'agence Sana.

L'opération Spring Shield menée par la Turquie

Le ministre turc de la Défense nationale, Hulusi Akar, a par ailleurs annoncé le 1er mars que «l'opération Spring Shield», lancée après la mort de soldats turcs à Idlib le 27 février, se poursuivait avec succès dans cette région. Il a signalé la «neutralisation» d'un drone, de huit hélicoptères, de 103 chars, de 72 obusiers, de trois systèmes de défense aérienne et de 2.212 militaires du «régime [syrien]». Ces propos ont été diffusés par la chaîne de télévision NTV. D’après Hulusi Akar, l'objectif de l'opération «n'est pas la confrontation avec la Russie».

Remontée des tensions à Idlib

Les tensions dans la zone de désescalade d’Idlib sont montées d’un cran le 27 février après que des combattants du groupe Hayat Tahrir al-Cham (anciennement connu sous le nom de Front al-Nosra*) ont mené une attaque contre les positions des forces gouvernementales syriennes. Ces dernières ont riposté en tuant 33 soldats turcs qui se trouvaient parmi les terroristes.

La situation en Idlib - Sputnik France
L'armée syrienne affirme avoir abattu «un drone turc» dans le gouvernorat d'Idlib

Selon les informations turques, citées par la Défense russe, aucune unité des forces turques «n’était présente et n’aurait dû se trouver dans la zone concernée».

Par la suite, l’armée turque a effectué une frappe contre les unités syriennes, en neutralisant 200 cibles, d’après Ankara.

La Turquie a également demandé à l’Otan, dont elle est membre, de mener des consultations sur la situation en Syrie.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала