Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La date des législatives en Syrie annoncée

© Sputnik . Mikhaïl Voskressenski / Aller dans la banque de photosDamas
Damas - Sputnik France
S'abonner
Les législatives auront lieu en Syrie le 13 avril 2020, a annoncé Bachar el-Assad. Il s’agira des troisièmes élections au Parlement depuis le début de la guerre civile en 2011, laquelle a plongé le pays dans une crise humanitaire d’ampleur.

Le Président syrien a publié un décret quant à la date des élections législatives.

Des militaires russes à la base aérienne de Khmeimim en Syrie - Sputnik France
Le Kremlin répond à l’appel d’Erdogan à se retirer de Syrie

Selon le service de presse de la présidence, le vote aura lieu le 13 avril.

Les dernières élections au Parlement s’étaient déroulées en 2016. Le taux de participation avait officiellement été de 57,56% parmi les électeurs en capacité de voter, selon la commission électorale. 3.500 candidats avaient été en lice pour 250 sièges, près de la moitié des mandats (127 sièges) étant finalement attribués à des représentants des travailleurs et des paysans.

La crise en Syrie

Le pays est plongé dans la guerre civile depuis 2011 et est impliqué dans la lutte antiterroriste depuis 2014.  

Des combats font toujours rage dans la zone de désescalade d’Idlib qui couvre des parties des gouvernorats voisins de Lattaquié, de Hama et d’Alep. C’est la dernière enclave importante de résistance aux forces du gouvernement syrien. Sa majeure partie est contrôlée par les terroristes du Front al-Nosra*.

Turkish President Tayyip Erdogan speaks during a news conference in Istanbul, Turkey, February 3, 2020 - Sputnik France
La Turquie «ne fait ni de la Russie, ni de l'Iran sa cible» en Syrie, précise Erdogan

La situation s’est aggravée ces dernières semaines. Le 22 février, Recep Tayyip Erdogan a affirmé qu’elle pouvait être qualifiée de «guerre».

Le porte-parole du Président russe a par la suite confirmé une rencontre entre Poutine et Erdogan le 5 à Moscou. Dmitri Peskov a tenu à souligner que ce serait «certainement une rencontre difficile, mais les chefs d’État confirment être tournés vers le règlement de la situation à Idlib et leur attachement aux accords de Sotchi».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала