«La Turquie et le Maroc sont dans le top 5 des importateurs clés»: la Russie cherche à remplacer des livraisons de Chine

© AP Photo / Alexander ZemlianichenkoLégumes
Légumes - Sputnik France
L’épidémie de coronavirus impacte de nombreux secteurs, y compris l’économie. Les livraisons de certains produits alimentaires en Russie pourraient l’être désormais de Turquie et du Maroc pour remplacer ceux livrés d’habitude de Chine. La représentante de Rusprodsoyuz commente pour Sputnik cette possibilité.

L’Association russe des producteurs et fournisseurs de produits alimentaires (Rusprodsoyuz) examine actuellement la possibilité de remplacer les fruits de mer et les légumes importés d’habitude de Chine par les mêmes produits mais venant de la Turquie ou du Maroc, selon la représentante de l’association Irina Nagaiceva.

Магнит приостановил импорт фруктов и овощей из Китая - Sputnik France
Des produits de la Turquie et du Maroc pourraient remplacer ceux de la Chine sur le marché russe

Interrogée sur le choix du pays, notamment de la Turquie et du Maroc, elle précise qu’ils ont été préférés car «ils font partie des pays-leaders en matière de livraison de ces produits en Russie».

«En ce qui concerne l’importation de légumes, la Turquie détient la deuxième place. Le volume des approvisionnements est égal à 164.000 tonnes. [...] Pour l’importation de fruits, la Turquie et le Maroc sont dans le top 5 des importateurs clés avec la Chine, l’Équateur et l’Égypte», a-t-elle précisé.

Concernant les livraisons du Maroc, elle estime notamment que les volumes des agrumes importés peuvent être augmentés.

Irina Nagaiceva a tenu à préciser qu’à moyen terme la Russie pourrait faire face à des défis de ce type mais pas tout de suite.

Quid des prix?

En ce qui concerne les prix avec le changement de pays de provenance de certains produits, la représentante de Rusprodsoyuz estime que ces derniers ne changeront pas trop, car «les produits en provenance de Chine, en raison de leur proximité territoriale, étaient principalement livrés au marché du District fédéral extrême-oriental russe».

«Il n'y aura ainsi aucun changement sensible dans la plupart des régions de la Russie. L'évolution des prix des produits de remplacement pour le District fédéral extrême-oriental dépendra d'une multitude de facteurs, de l'équilibre entre la demande et l'offre sur le marché, du coût de la logistique, des politiques des pays importateurs», a expliqué Irina Nagaiceva.

Avant de poursuivre:

«Nous n'excluons pas une augmentation temporaire des prix de ces catégories de produits. Mais à long terme, le marché ajuste ces fluctuations.»

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала