Un père soupçonné d’avoir tué sa fille de 7 ans au Maroc

CC0 / Twighlightzone / Couteau ensanglanté
Couteau ensanglanté - Sputnik France
Un Marocain a tenté de se donner la mort à Agadir, indique un communiqué de la police nationale qui le soupçonne d’avoir assassiné sa fille de sept ans avec une arme blanche, rapporte la presse locale. Le suspect est sous surveillance médicale en attendant la poursuite de l’enquête.

Dans un communiqué diffusé dans la presse nationale, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) marocaine annonce l’ouverture d’une enquête criminelle à l’encontre d’un homme soupçonné d’avoir assassiné sa fille de sept ans avec une arme blanche.

Des garde-frontières ont saisi le 02 février 2020 à Nâama 722,5 kilogrammes de résine de cannabis - Sputnik France
L’armée algérienne a encore saisi près d’une tonne de cannabis à la frontière avec le Maroc - photos
Selon le site d’information H24, les faits ont eu lieu dans le quartier de Tikiouine, à Agadir, dans le sud-ouest du Maroc. Le mis en cause, 39 ans, a également tenté de se donner la mort en ingurgitant des pesticides, précise le média.

Par ailleurs, H24 rapporte que les premiers éléments de l’enquête ont révélé que le suspect, divorcé de sa femme, aurait commis son homicide au domicile de son père où il vit depuis sa séparation avec son épouse.

L’intéressé est actuellement sous surveillance médicale dans un hôpital de la ville. L’enquête reprendra dès qu’il sera rétabli, assure le média.

Les statistiques de l’Onu

Les unités d'élites antiterroristes du BCIJ marocain - Sputnik France
Une cellule terroriste affiliée à Daech démantelée au Maroc
Dans une étude publiée en juillet 2019 concernant les homicides, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) indique que près de 464.000 personnes ont été tuées dans le monde en 2017, dont 761 au Maroc. Le même rapport souligne que Casablanca est la ville la plus touchée du royaume chérifien.

L’ONUDC affirme par ailleurs que le nombre d’homicides augmente chaque année au Maroc pour atteindre une moyenne de 2.1% pour 100.000 habitants en 2017, soit une augmentation de 75% par rapport à 2015 quand le taux était de 1,2%.

Le document détaille que 29% des crimes sont commis par un partenaire intime (amant, époux ou copain) ou un membre de la famille, tandis que 8% le sont suite à un vol qualifié, 3% par des bandes organisées et 19% liés à l’alcool.

En 2017, 89.000 personnes sur 464.000 ont été tuées dans des conflits armés, conclut l’ONUDC.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала