La raison pour laquelle Agnès Buzyn a démissionné de son poste de ministre de la Santé en plein coronavirus

Mercredi 4 mars, à onze jours des municipales à Paris, l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn et actuellement classée troisième dans les intentions de vote, a expliqué sur LCI ce qui l’avait poussée à quitter son ministère.

Participant mercredi 4 mars à l’émission spéciale La Grande confrontation Paris sur LCI pendant laquelle sept candidats à la mairie de la capitale s’affrontaient, Agnès Buzyn a expliqué pourquoi elle avait quitté son poste de ministre de la Santé.

«Parce que je veux être maire, c’est pour cela que j’ai quitté le ministère, pour faire campagne», a-t-elle répondu à la maire sortante Anne Hidalgo.

Lorsque cette dernière lui a rappelé que deux jours avant le dépôt de sa candidature elle ne voulait pas de cette position, Mme Buzyn a répondu qu’elle ne souhaitait pas être en troisième position dans la liste de Benjamin Griveaux dans un arrondissement. 

«Par contre, le jour où l’occasion s’est présentée, je suis déterminée, je veux m’investir pour cette ville et je veux être maire. C’est pour ça que j’ai quitté le ministère de la Santé», a-t-elle enchaîné.

«Dommage de le quitter à ce moment-là», a répliqué Anne Hidalgo.

Agnes Buzyn - Sputnik Afrique
Le site de campagne d'Agnès Buzyn renvoyait vers celui de sa première concurrente, Anne Hidalgo
Sept candidats à la mairie de Paris, à savoir Anne Hidalgo, Rachida Dati, Agnès Buzyn, Cédric Villani, Danielle Simonnet, David Belliard et Serge Federbusch se sont affrontés pour la première fois avant le premier tour.

Les candidats les plus crédités dans les intentions de vote

Selon un sondage Harris Interactive-Epoka rendu public le 3 mars et cité par BFM TV, Rachida Dati (LRl) garde sa première position avec 25% d’intentions de vote au premier tour.

La maire sortante, Anne Hidalgo, se classe juste derrière avec 24%.

Agnès Buzyn (LREM), qui s’est présentée pour remplacer Benjamin Griveaux, arrive en troisième position, créditée de 17% et devançant l’écologiste David Belliard (EELV) qui totalise 11% d’intentions de vote.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала