Quand le cours du pétrole chute, celui de l’or grimpe d’autant? Pas si simple, explique un analyste

© Sputnik . Pavel Lissitsyne / Aller dans la banque de photosLingots d'or russes
Lingots d'or russes - Sputnik France
Le cours de l’or ne dépend pas directement du prix du pétrole, et rien ne provoque pour le moment chez lui de variation aussi spectaculaire qu’à présent pour le brut, bien qu’il s’agisse d’un mouvement inverse, a indiqué à Sputnik Valeri Emelianov, analyste du groupe d’investissement russe Freedom Finance.

Lundi 9 mars, à l’ouverture des marchés boursiers, les contrats à terme pour l’or ont affiché 1.704 dollars l’once à New York (Comex), avant de se corriger à 1.680 dollars. Parallèlement, ce même lundi matin, les cours du pétrole se sont effondrés de 30% pour la première fois en quatre ans. Cette chute spectaculaire a suivi la dislocation de l’accord Opep+ et la promesse de l’Arabie saoudite d’augmenter sa production de brut et d’en diminuer le prix.

Un lingot d'or - Sputnik France
Le prix de l’or atteint son maximum depuis 2012
«En règle générale, l’or se trouve en antiphase avec le pétrole, mais son cours ne dépend pas directement du prix du brut. Aujourd’hui, l’once d’or augmente dans les limites d’un pour cent, ayant atteint brièvement le maximum de 1.704,3 dollars pour la première fois depuis décembre 2012. C’est une réaction à la croissance des incertitudes liée aussi bien au coronavirus qu’au comportement d’autres segments du marché financier. Quoi qu’il en soit, rien ne pousse pour le moment l’or aussi brusquement vers le haut que le pétrole vers le bas», a détaillé l’expert.

La correction des cours du brut ne se fera pas attendre

Et d’ajouter que l’actuelle chute drastique du brut n’était économiquement pas argumentée et que la correction ne se ferait pas attendre.

Hong Kong - Sputnik France
Le coronavirus pousse le dollar, l’or et le franc suisse vers des sommets
«L’expérience de situations similaires précédentes suggère que la correction en sera obligatoire. L’actuel cours du pétrole sur le marché [entre 33 et 35 dollars le baril, ndlr] n’est pas économiquement argumenté, et les producteurs n’en vendront tout simplement pas à un tel prix. En moyenne, le cycle de redressement de 15 à 20 dollars après ce genre d’effondrement prend environ deux mois, jusqu’à trois mois dans des cas rares», a rappelé M.Emelianov.

Selon ce dernier, c’est à 90% un mouvement spéculatif qui repose sur les pires des scénarios possibles.

L'or comme valeur refuge

L'Opep et ses alliés n'ont pas réussi à se mettre d'accord pour soutenir les cours du pétrole qui s'effondrent, provoquant les chutes des bourses. Face à la propagation du coronavirus à travers le monde et à une forte baisse des prix du pétrole sur les marchés boursiers, le cours de l'or atteint des niveaux record. Cela est dû au fait que les investisseurs se tournent tout simplement vers cette valeur refuge.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала