«La grosse tête» de Brigitte Macron brûlée au carnaval de Nice, suscitant une polémique – photo

© AFP 2022 YOAN VALATBrigitte Macron
Brigitte Macron - Sputnik France
Des participants du carnaval indépendant de Nice qui a eu lieu le 8 mars ont mis le feu à une sculpture représentant Brigitte Macron. Cet acte survenu le jour de la Journée internationale des droits des femmes a créé l’indignation dans une partie de l’opinion.

Place d'Italie / Winter in Paris  - Sputnik France
Droits des femmes: des manifestantes mobilisées contre les violences sexuelles et policières
Une grosse tête à l’effigie de Brigitte Macron a été incendiée sur la place Garibaldi lors du carnaval indépendant de Nice qui a eu lieu dimanche 8 mars.

La scène s’est produite alors que la première dame participait à Paris au côté de son mari à un rassemblement pour la Journée internationale des droits des femmes.

Cet acte a fait débat sur les réseaux sociaux.

La réaction du maire de Nice

Le maire de Nice Christian Estrosi a condamné sur son compte Twitter «cet acte commis en pleine #JourneeDesDroitsDesFemmes, qui couvre de honte ses auteurs».

D’après Nice Matin, Michael Albin, l’un des organisateurs du carnaval indépendant et membre de la CGT Cheminots, n’était pas présent lorsque la sculpture de la première dame a été brûlée, mais il a tenu à défendre «l’esprit de carnaval».

«Ce n’est pas la première dame qui a été carbonisée, c’est l’image du gouvernement», a-t-il expliqué. «Si la veille, les policiers n’avaient pas attaqué les femmes, on n’aurait pas brûlé la reine», a ajouté M.Albin en se référant à la manifestation du dimanche 8 mars à Paris ponctuée de violences entre policiers et manifestantes.

Charge des forces de l’ordre le 8 mars

Dimanche 8 mars, des milliers de personnes ont manifesté dans tout le pays. À Paris, la «Marche féministe» s’est achevée par des charges violentes des forces de l'ordre, comme en témoignent des vidéos sur les réseaux sociaux. Plusieurs manifestants, majoritairement des femmes, ont été encerclés et repoussés avec violence vers le métro. Les policiers ont par ailleurs fait usage de grenades lacrymogène.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала