Cette photo d’une infirmière épuisée devient le symbole de la lutte contre le coronavirus - photo

© Sputnik . Igor Zarembo / Aller dans la banque de photosUn médecin
Un médecin - Sputnik Afrique
L’épidémie mondiale de coronavirus a déjà contaminé plus de 10.000 personnes en Italie. Une infirmière de ce pays, à bout de forces, a été photographiée alors qu’elle dormait la tête posée sur un bureau. Sa photo, devenue virale, symbolise maintenant la lutte contre le Covid-19.

L’image d’une infirmière italienne épuisée qui s’était effondrée sur sa table de travail a été publiée sur le compte Facebook Nurse Times par un de ses collègue afin de remercier toutes les infirmières d’Italie qui luttent contre l’épidémie du coronavirus.

«Merci pour tout ce que vous faites», a écrit un internaute.

Une pharmacie à Marseille pendant l’épidémie de coronavirus - Sputnik Afrique
L’UE met en garde contre une pénurie de médicaments à plus long terme en raison du coronavirus
La photo représente Elena Pagliarini, laquelle travaille dans un hôpital près de Milan, selon le site Nurse Times.

«Cette nuit a été très difficile et nous avons tous travaillé ensemble pour aider le plus de gens possible. Il me restait encore une heure avant de terminer mon quart de travail, mais je me suis juste effondrée. Il était presque six heures du matin lorsque la photo a été prise. J’étais complètement épuisée», a-t-elle expliqué au média.

«Si nous parvenons à aider et à sauver les gens, c’est grâce au fait que nous travaillons ensemble en équipe», a souligné l’infirmière.

Cette image est devenue un symbole du combat contre l’épidémie de Covid-19 qui sévit dans le monde.

«En temps normal, tout le monde m’aurait critiqué. Mais maintenant, beaucoup de gens m’appellent pour me remercier».

Situation en Italie

Le coronavirus, détecté en décembre dernier en Chine, a déjà contaminé plus de 10.000 personnes en Italie et a porté le nombre de décès dans le pays  à 631, selon les dernières données.

Les Italiens se sont précipités dans les supermarchés pour faire des stocks suite à l’annonce de la mise en quarantaine de leur pays pour endiguer le coronavirus. Un vendeur interrogé par l’agence de presse Ansa a souligné que les pommes de terre, les biscottes, le lait, le sucre, la farine, mais aussi les savons et les désinfectants partaient en premier des rayonnages, comme en temps de guerre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала