Restaurants fermés? Pas tout à fait: les mesures de Philippe prévoient une «échappatoire»

© SputnikSituation à Paris le 15 mars 2020
Situation à Paris le 15 mars 2020 - Sputnik France
La vente à emporter ainsi que les services de livraison à domicile ne sont pas interdits, même si le Premier ministre français a annoncé la fermeture de tous les «lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays», selon l’arrêté du 14 mars qui porte sur les mesures pour affronter la propagation de coronavirus.

Obligés de fermer leurs portes, les restaurants peuvent toutefois continuer leurs activités de vente à emporter et de services de livraison, indique l’arrêté du 14 mars 2020.

«Pour l'application du présent article, les restaurants et bars d'hôtels, à l'exception du "room service", sont regardés comme relevant de la catégorie N: Restaurants et débits de boissons. L'ensemble des établissements de cette catégorie sont en outre autorisés à maintenir leurs activités de vente à emporter et de livraison.»

Sur Twitter, Marlène Schiappa a appelé à ne pas oublier cette nuance. Dans une publication, elle précise que «les activités de cuisine pour vente à emporter et livraison des restaurants peuvent se maintenir».

Deliveroo et Uber Eats s’adaptent

Interrogé par CNews, le porte-parole de Deliveroo, Rodolphe Van Nuffel, a déclaré que l’entreprise effectuait ses livraisons en tentant de limiter les risques.

«Le livreur ouvre alors son sac isotherme et recule de quelques pas. Le client prend ensuite sa commande et rentre chez lui», a-t-il expliqué.

Les caméras de surveillance, image d'illustration  - Sputnik France
Israël opte pour la méthode dure contre le coronavirus au détriment de la vie privée
L’application Uber Eats a, quant à elle, proposé à ses utilisateurs de consulter les instructions de livraison en vue de choisir la façon dont ils veulent être livrés. Par exemple, des options comme «laisser la commande devant la porte» ou «sonner et laisser la commande dans l'entrée» sont bien présentes.

Philippe annonce des mesures

Face à la propagation rapide du coronavirus à travers la France, le Premier ministre français a annoncé le 14 mars la fermeture dès minuit de tous les «lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays». Il a également appelé les Français à «plus de discipline».

Ces mesures concernent les restaurants, bars, discothèques et cinémas, désormais contraints de fermer leurs portes. Les commerces sont aussi touchés, à l'exception des magasins alimentaires, pharmacies, banques, bureaux de tabac ou encore stations-essence.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала