Une députée LREM a mis son équipe en télétravail «depuis des semaines», bien avant la déclaration de Macron

© Photo Pixabay / Engin_AkyurtUn ordinateur portable et un carnet de notes
Un ordinateur portable et un carnet de notes - Sputnik Afrique
Se retrouver confiné chez soi et travailler à distance est une mesure annoncée par Emmanuel Macron afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Pourtant, selon la députée LREM Laetitia Avia, son équipe faisait déjà du télétravail des semaines avant que le Président ne reconnaisse «la crise sanitaire la plus grave depuis un siècle».

En réagissant à l’information de Libération selon laquelle elle avait exigé qu’une de ses collaboratrices, malade et en vacances, revienne travailler à Paris, la députée LREM Laetitia Avia a affirmé sur Twitter que depuis des semaines son équipe faisait du télétravail.

«Jamais je n’ai “forcéˮ une collaboratrice à rentrer à Paris, ni d’ailleurs à venir travailler physiquement, le télétravail étant la règle dans mon équipe depuis plusieurs semaines. J’ai demandé un droit de réponse à Libération rappelant que la préservation de la santé est ma priorité».

​Révélation de Libération

Dans son article du 18 mars, Libération  affirme que Laetitia Avia  a exigé que toute son équipe puisse télétravailler, mais seulement depuis Paris. Et a donc ordonné le 16 mars au soir à l’une de ses collaboratrices «atteinte d’une maladie auto-immune qui la rend encore plus à risque face au Covid-19», de rentrer immédiatement à Paris alors que celle-ci se trouvait en vacances loin de la capitale jusqu’au 21 mars.

Télétravail - Sputnik Afrique
Le télétravail, meilleur antivirus contre le Covid-19?
La députée aurait même proposé d’utiliser «les moyens de l’État en sollicitant le ministre de l’Intérieur». 

Selon Libération, l’élue LREM avait déjà répondu avoir «simplement proposé de rapatrier cette collaboratrice car je souhaitais qu’elle soit proche d’un hôpital compte tenu de sa situation médicale. Je n’ai jamais demandé à la faire revenir pour télétravailler, c’est ridicule».

Travail à distance

Emmanuel Macron a déclaré jeudi 12 mars, lors de son allocution télévisée, qu’il s’agissait là de «la crise sanitaire la plus grave [que le pays ait connue] depuis un siècle». Le Président a ainsi incité depuis lundi 16 mars, et ce jusqu’à nouvel ordre, un grand nombre de salariés à télétravailler pour limiter la propagation du virus.

D’après article L. 1222-11 du code du travail, «la menace d'une épidémie constitue une circonstance exceptionnelle permettant d'imposer le télétravail aux salariés sans leur accord».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала