Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des gendarmes listent les motifs de déplacement les plus maladroits en période de confinement

© AFP 2021 JEFF PACHOUDGendarmerie
Gendarmerie - Sputnik France
S'abonner
Perte de capacité à lire, liste de courses … Faute d’attestation dérogatoire, des automobilistes ont fait preuve d’imagination pour justifier auprès des gendarmes de la Charente-Maritime, qui ont réalisé 1.400 contrôles routiers le 18 mars, leur non-respect de la mesure de confinement.

Gendarmes et policiers sont actuellement mobilisés pour veiller au respect de la mesure de confinement et s’assurer que chaque personne qui se déplace possède une attestation de déplacement dérogatoire dûment remplie.

Sur sa page Facebook, la gendarmerie de la Charente-Maritime, qui a pour consigne de faire preuve de bienveillance et de pédagogie, mais aussi de fermeté face au manque de civisme, indique que ses militaires ont parfois reçu des explications maladroites de ceux qui ne sont pas en règle.

Cependant, ils préfèrent en sourire et rappellent que:

  • les personnes qui subitement ne savent plus lire, ne sont pas crédibles,
  • une liste de commissions ne permet pas de circuler,
  • un sac pour faire ses commissions sous le bras loin des commerces n’est pas une autorisation de circuler,

Et la «meilleure» explication… pour la fin: «Inutile de nous répondre avec défiance que vous faites du cheval lorsque vous êtes sur votre vélo sur l’Île de Ré alors que vous résidez sur le continent».

Par ailleurs, ils assurent ne prendre aucun plaisir à verbaliser. Ils appellent ainsi à une prise de conscience et au respect strict des règles de confinement.

Plus de 4.000 amendes infligées

Armée américaine - Sputnik France
Les États-Unis et le Maroc annulent leurs manœuvres conjointes en raison du coronavirus
En trois jours, plus de 4.000 amendes ont été données pour non-respect du confinement, a indiqué le 18 mars le ministre de l’Intérieur. Au total, plus de 70.000 échanges ont eu lieu avec les Français pour leur expliquer qu’ils étaient en train de violer les règles.

La «violation des interdictions de se déplacer de son domicile» est passible de 135 euros d’amende forfaitaire. Pour encadrer le confinement national, 100.000 policiers et gendarmes ont été mobilisés. Cependant, cette période pourrait être prolongée en cas de besoin, a déclaré Christophe Castaner.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала