Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La préfecture de Seine-Saint-Denis prend de nouvelles mesures pour renforcer le confinement

© AFP 2021 THOMAS SAMSONSeine-Saint-Denis
Seine-Saint-Denis - Sputnik France
S'abonner
La fréquentation des berges ainsi que des rivières et des canaux situés en Seine-Saint-Denis est désormais interdite par un arrêté préfectoral qui vise à renforcer le confinement qui a été décidé en raison de la pandémie. Cette mesure a été introduite dans le contexte du taux élevé de non-respect du confinement dans le département.

La pandémie de Covid-19 a déjà engendré un confinement en France où Emmanuel Macron a annoncé de strictes mesures pour au moins 15 jours. Toutefois, la préfecture de Seine-Saint-Denis a pris une décision qui l’est encore plus et a introduit de nouvelles mesures pour renforcer le confinement, car après trois jours le département obtient déjà «la palme» du non-respect avec plus de 1.300 verbalisations.

Parmi les nouvelles mesures adoptées, figure une interdiction d’accès et de fréquentation des rivières et des canaux de la Seine, à savoir la Marne, la Morée, le Croult, le canal de l'Ourcq et le canal Saint-Denis jusqu’au 31 mai. Les berges situées en Seine-Saint-Denis font également partie des endroits interdits au public.

La police municipale française - Sputnik France
Le 93 obtient «la palme» du non-respect du confinement, des renforts de police envoyés sur place

Dans une tentative d’obliger les habitants à rester chez eux et à ne pas propager le virus, les parcs et jardins de tout le département sont également interdits à la fréquentation.

Déploiement de renforts de police en Seine-Saint-Denis

Des renforts de police ont été envoyés en Seine-Saint-Denis, car le département a déjà obtenu «la palme» du non-respect du confinement. Afin de mettre fin à cette indiscipline, la police et la justice ont mis en place des mesures supplémentaires. Notamment, des CRS et des renforts en effectifs départementaux ont été mobilisés pour apporter une aide aux commissariats.

En outre, à la simple amende de 135 euros pour non-respect du confinement s’ajoute le droit de mettre les contrevenants en garde à vue. Dans le département ont déjà été effectuées plus de 1.300 verbalisations depuis le début du confinement.

La pandémie

Selon le dernier bilan, la France compte au moins 11.000 infectés et plus de 300 morts depuis le début de l’épidémie. À partir du 17 mars, Emmanuel Macron a introduit des mesures de confinement en France pour au moins 15 jours.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала