Le Drian évoque 130.000 Français bloqués à l'étranger à cause du coronavirus, c'est à eux de payer leur billet de retour

© AP Photo / Eraldo PeresJean-Yves Le Drian, ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères
Jean-Yves Le Drian, ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères - Sputnik France
La France doit organiser le retour des quelque 130.000 ressortissants bloqués à l'étranger par la pandémie de Covid-19, a estimé sur France Info le ministre des Affaires étrangères. Selon lui, ces personnes seront obligées de payer leur billet de retour.

Interrogé sur France Info, le ministre des Affaires étrangères a indiqué qu'une «cartographie» avait été établie pour les Français bloqués à l'étranger.

«La question la plus difficile, ce sont ceux qui sont de passage à l'étranger, en voyage, généralement pour des vacances et qui sont aujourd'hui comptabilisés, de l'ordre de 130.000 sur l'ensemble de la planète», a déclaré Jean-Yves Le Drian.

Ce dernier a assuré vouloir les faire rentrer «le plus vite possible», «dans les jours qui viennent», via des «vols commerciaux spéciaux» que les compagnies aériennes sont en train de mettre en place en accord avec les pays concernés. D'ici là, il a réitéré son appel au «sang-froid» et à la «patience».

Il a conseillé aux voyageurs de s’inscrire sur la plateforme Ariane pour être recensés.

Le gouvernement fera montre d'une «vigilance particulière pour que les prix des billets soient régulés, bloqués, pour qu'il n'y ait pas de spéculations sur le sujet», a également souligné le ministre.

«Le point majeur, c'est d'éviter la spéculation sur les billets, nous avons échangé avec Air France pour bloquer les prix à prix coûtants».

Concernant le Maroc, l’une des destinations touristiques les plus populaires pour les Français, 17.000 des 20.000 ressortissants souhaitant rentrer ont déjà été rapatriés depuis une semaine, a-t-il précisé.

Il a évoqué, sans plus de précisions, des «cas plus particuliers, plus difficiles», citant les Philippines, les Canaries, Madère et la République dominicaine, assurant que des «décisions spécifiques» seront prises.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала