Trois mois de prison ferme pour avoir frappé et craché sur des policiers lors d’un contrôle

© SputnikLa ville de Paris lors de la troisième journée de confinement, 19 mars 2020
La ville de Paris lors de la troisième journée de confinement, 19 mars 2020  - Sputnik France
Deux personnes de 18 et 21 ans se sont opposées à un contrôle de police alors qu’elles se promenaient non loin d’un commissariat pendant le confinement, relate Le Parisien. L’un des jeunes a en outre craché sur une policière.

Trois policiers ont été blessés jeudi 19 mars à Trappes, dans les Yvelines, après qu’ils ont essayé de contrôler deux frères, de 18 et 21 ans, qui se trouvaient non loin du commissariat sans attestation de déplacement malgré le confinement dû à l’épidémie de coronavirus, a annoncé le Parisien.

La police a procédé à la verbalisation des jeunes hommes pour non-respect du confinement, mais ils ont frappé les policiers. L’un d’eux a craché au visage d’une policière et l’a bousculée avant de s’enfuir. Les policiers ont utilisé un pistolet à impulsion électrique pour interpeller l’autre.

Le fuyard s’est plus tard rendu au commissariat et a été placé en garde à vue.

«Une réponse rapide»

Les deux hommes ont été condamnés vendredi 20 mars à des peines de trois mois par le tribunal correctionnel de Versailles et ont été envoyés directement en prison.

«C’est une réponse rapide pour des faits qui ne sont jamais admissibles, et encore moins dans le contexte de crise sanitaire que nous vivons en ce moment», a déclaré la procureure de la République à l’issue de la séance du tribunal et dont les propos ont été repris par les médias.

Un incident pareil à moins de 5 km de Trappes

Un autre incident du même genre a eu lieu le même jour à Élancourt, non loin de Trappes. Un homme et une femme d’une trentaine d’années se trouvaient sans attestation de déplacement dans une avenue. Ils ont été contrôlés deux fois. La première fois, la police les a simplement appelés à rentrer chez eux, mais lorsqu’ils ont été de nouveau aperçus dans la rue, les policiers les ont verbalisés pour non-respect du confinement.

L’homme a insulté la police qui a utilisé un pistolet à impulsion électrique pour le maîtriser. La femme, qui s’est interposée, a été interpellée à son tour. Ces deux personnes seront aussi traduites en justice, selon Actu17.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала