Nuit «d’enfer» à Clichy-sous-Bois, les policiers interviennent à plusieurs reprises

© AFP 2022 DENIS CHARLETDes policiers français
Des policiers français - Sputnik France
Feux de poubelles, voitures incendiées, bombardements de projectiles... Le cinquième jour de confinement a été émaillé par des tensions entre des voyous de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et les gardiens de la paix.

Dans la nuit du 21 au 22 mars, les pompiers et policiers sont intervenus plusieurs fois à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) suite à de nombreux incidents, écrit Le Parisien.

​La première intervention a eu lieu vers 20h30 à cause de deux camionnettes incendiées allée du Bois-du-Temple. Mais d’autres mauvaises surprises attendaient les agents.

Jets «de boules de pétanque»

Une fois sur place, l'équipe mobile de tranquillité publique, composée de sept médiateurs, a été bombardée par des «pommes de terre», a raconté le maire Olivier Klein.

Pyongyang - Sputnik France
Pyongyang affirme avoir reçu une lettre de Trump invitant à lutter ensemble contre le coronavirus
Pourtant, d’après d’autres sources citées par Le Parisien, des «boules de pétanque» auraient été lancées sur les fonctionnaires.

Peu après, vers 21h00, les forces de l’ordre ont été de nouveau alertées. Cette fois, des poubelles entre le commissariat et la caserne des pompiers avaient été enflammées.

Le 20 mars, deux voitures avaient déjà été incendiées boulevard Victor-Hugo.

De multiples incidents

Selon Le Parisien, depuis les premiers jours de confinement, la situation dans le département s’est avérée assez tendue.

Au total, une quinzaine de personnes ont été placées en garde à vue en Seine-Saint-Denis pour des incidents lors des contrôles de déplacement, a indiqué une source policière à l’AFP. Certains pour «outrage», d'autres pour «rébellion» ou «violences» sur policiers, a-t-elle précisé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала