Les données des infectés en Italie ne sont «pas bonnes» malgré deux semaines de confinement

© Sputnik/ Alessandro Rota / Aller dans la banque de photosÉpidémie de coronavirus en Italie
Épidémie de coronavirus en Italie  - Sputnik France
Les données des infectés en Italie ne sont «pas bonnes» malgré deux semaines de confinement. En Lombardie, plus de 2.500 nouveaux cas d’infection recensés ce jeudi 26 mars, selon Attilio Fontana, président de l'exécutif régional.

Le nombre d'infectés par le coronavirus dans la région italienne la plus touchée, la Lombardie, a augmenté d’environ 2.500 ce jeudi 26 mars, selon Attilio Fontana, président de l'exécutif régional. Il a précisé que les chiffres n'étaient toujours «pas bons», malgré deux semaines de confinement. 

«Les chiffres d’aujourd’hui ne sont pas bons, malheureusement. Il y a eu une forte hausse en comparaison avec les jours précédents», a expliqué M.Fontana aux journalistes.

Una via deserta a Milano - Sputnik France
Le coronavirus aurait pu circuler en Italie avant même son apparition en Chine, selon un médecin italien
La région a enregistré 385 nouveaux décès en une journée pour atteindre environ 4.860, indique Reuters. Le chiffre est en forte hausse par rapport aux 296 morts de la veille.

Le nombre de cas dans la région a atteint les 34.890.

Les médecins infectés

Au total, 36 médecins italiens sont décédés en raison du Covid-19, selon l'agence de presse ANSA qui se réfère à la Fédération nationale des unions de médecins (NOM). Actuellement, le nombre d'infectés parmi le personnel médical a atteint les 6.025. Selon le dernier rapport du ministère italien de la Santé, le pays compte 57.521 contaminés et déplore 7.503 décès causés par la maladie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала